Reforme territoriale : enjeux et craintes des collectivités sur le déploiement du Très Haut Débit

Reforme territoriale : enjeux et craintes des collectivités sur le déploiement du Très Haut Débit

C’est dans un communiqué commun que l’AVICCA, l’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques l’Audiovisuel et la FIRIP, Fédérations des Industriels des Réseaux d’Initiative Publiques réclament de nouvelles garanties concernant le déploiement du très haut débit dans les réseaux publics, soit 80 % du territoire.

 
Une nouvelle fois, les deux organismes demandent le renforcement du pilotage et de la visibilité économique de cette mutation des réseaux. Ils demandent ainsi de :
 
  • Partager la gouvernance de ce projet, au sein d’un établissement public dédié
  • Programmer l’extinction du réseau cuivre, partout où la fibre se déploie
Outre ces demandes de longue date, ils estiment que "la réforme institutionnelle et les contraintes budgétaires de l’Etat créent des incertitudes qu’il est nécessaire de dissiper, afin de poursuivre l’élan. C’est pourquoi ils demandent de :
  •  Permettre, dans la réforme territoriale, la poursuite d’une action concertée de toutes les collectivités : intercommunalités, départements, régions ;
  • acter dans les lois de finances les crédits prévus au Plan, et finaliser les aides prévues au FEDER ;
  • Valider rapidement les dossiers de collectivités présentés, afin de permettre le lancement des travaux."
 
Pour eux, le déploiement du très haut débit représente de nombreux enjeux sur le chiffre d’affaires des Réseaux d’Initiative Publique qui devrait presque doubler entre 2013 et 2015.
 
 
De même selon l’observatoire de la FIRIP 2014 réalisé par l’Idate, les emplois mobilisés sur les RIP devraient doubler d’ici 2016 avec 12 150 emplois et 0,5 point de chômage en moins pour les départements dotés d’un RIP.
 
 
Enfin cet observatoire estime que 100 M€ de pouvoir d’achat seraient rendus aux ménages par des offres plus concurrentielles.