E-paiement mobile : Orange, SFR, et Bouygues échouent avec Buyster

Il était censé révolutionner le paiement sur mobile recruter, 1,6 million de clients en deux ans, trois millions en trois ans et devenir numéro 1 du marché en cinq ans, il n’en faudra que trois pour que l’entreprise dépose finalement le bilan.
 
Pourtant, Buyster avait de sérieux atouts de son côté, Orange, SFR, Bouygues et Atos étant actionnaires à part égales. 23 millions d’euros d’investissements auront été engloutis. Si l’objectif était d’être utilisé rapidement par 30 000 sites de e-commerce, seuls 200 l’auront finalement adopté. Au final, Buyster n’aura séduit que 300 000 utilisateurs pour 40 000 paiements par mois.
 
Après moins de trois ans d’activité, Buyster a annoncé, dans le journal les Echos, la fin de son activité à la fin du mois. Pour Eric Gontier, directeur général de Buyster, "changer les habitudes des gens et se faire une place dans un marché très compétitif est difficile."
 
Après avoir cherché une solution parmi laquelle, un nouveau repreneur, les quatre actionnaires ont décidé de jeter l’éponge, Orange ne voulant pas reprendre seul l’activité. BNP Paribas aurait également été sollicité. La concurrence des Paypal et autres services de paiement électronique auront eu raison de Buyster. 
 
Interrogé par BFM TV, Orange, SFR et Bouygues n’ont pas souhaité répondre.