Orange : « Ce serait tellement plus simple » si Free et Bouygues faisaient alliance

Orange : « Ce serait tellement plus simple » si Free et Bouygues faisaient alliance
Dans le secteur des télécoms, chaque jour à droit à ses rebondissements, ses mensonges et ses intimidations. Mercredi, Bouygues Télécom affirmait que les négociations avec Orange et Free n’avaient pas abouties. On apprenait quelques heures plus tard qu’elles continuaient bien. Quant à Orange, alors qu’il affirmait vouloir être en première ligne en ce qui concerne le rachat de Bouygues Télécom, les Echos assuraient mercredi soir qu’il souhaitait désormais un rachat en cash au coté de Free.
 
Aujourd’hui, lors d’une conférence sur les télécoms organisée par les Echos, Gervais Pellissier, le directeur financier d’Orange a annoncé que l’opérateur historique ne pourrait pas être la seule partie prenante d’une éventuelle opération de consolidation du marché français du fait des difficultés qui naitraient de sa position de leader. Et de refiler la patate chaude en indiquant "Ce serait tellement plus simple si les deux plus petits faisaient les choses". Selon les propos Gervais Pellissier, Orange souhaiterait donc voir Free et Bouygues Télécoms négocier seuls un rapprochement.