Free reçoit un avertissement de la CNIL

Au mois d’avril dernier, avait par mégarde transmis les numéros en liste rouge de 120 000 de ses abonnés aux sociétés éditrices d’annuaires (tel Pages Jaunes ou 118218).
La Commission Nationale de l’informatique et des Libertés (CNIL) vient d’adresser à l’encontre de Free un avertissement public.
La CNIL affirme avoir été saisie de nombreuses fois entre mai et juin pour divulgation de données personnelles et estime en cela que Free a fait "un manquement sérieux à l’obligation de sécurité prévue par l’article 34 de la loi «informatique et libertés»".
Elle rappelle également les obligation de Free :
"La société Free SAS, en tant qu’opérateur de services de communications électroniques, a l’obligation de mettre à la disposition des éditeurs d’annuaires et des services de renseignements téléphoniques (annuaire universel) les coordonnées de ses abonnés. En revanche, elle a également l’obligation de ne pas divulguer les coordonnées de ceux qui se sont opposés à leur diffusion («liste rouge»)."

La déclaration de la CNIL