Irlande: la Commission Européenne valide le retour de 4 à 3 opérateurs… sous conditions

Irlande: la Commission Européenne valide le retour de 4 à 3 opérateurs… sous conditions

Si l’examen de cette fusion en Irlande concerne surtout Telefonica Ireland et Hutchinson, tous les regards étaient braqués sur ce dossier et l’avis de la Commission Européenne.

Ce premier dossier examiné donne le "la" sur les grands projets de consolidation des télécoms en Europe. Bientôt viendra le tour de l’Allemagne avec le projet de rachat de E-Plus par Telefonica Deutschland puis dans quelques mois le dossier SFR-Numericable et pourquoi pas un retour de quatre à trois opérateurs avec le rachat de Bouygues par Free ou par Orange.
 
Mercredi dernier, Bruxelles a validé le rachat de Téléfonica par Hutchinson, le numero 4 du marché Irlandais par le numero 2 pour un montant de 850 millions d’euros. Si le passage de quatre à trois opérateurs est validé, il pourrait n’être que temporaire tant les conditions de fusions imposées par Bruxelles son lourdes.
 
Le nouvel ensemble devra accueillir deux MVNO dont un avant que l’accord ne soit conclu et devra même lui céder jusqu’à 30 % des capacités de son réseau.
 
Elle devra également être prête à céder des fréquences aux MVNO qui auraient envie de se lancer en temps qu’opérateur à part entière.
 
Enfin elle devra poursuivre un partage de réseau de téléphonie mobile avec le numéro 3 du marché.
 
Avant le 10 juin prochain, la Commission Européenne s’exprimera sur le dossier allemand et devrait confirmer cette stratégie de maintenir des conditions de concurrences fortes.
 
Pour Orange France qui envisage de racheter Bouygues, ces conditions de fusions pourraient refroidir l’opérateur Européen. Si l’opérateur historique, n°1 du marché voulait racheter le n°3 devenu n°4, il y a fort à parier que les "remèdes" imposés par Bruxelles seraient encore plus contraignants.
 
Source : Les Echos