Télécoms : l’investissement est resté à un haut niveau en 2013, l’emploi est en baisse

Télécoms : l’investissement est resté à un haut niveau en 2013, l’emploi est en baisse

Malgré les difficultés annoncés des opérateurs suite à l’attribution d’une quatrième licence d’opérateur mobile, selon l’Observatoire de l’Investissement et de l’Emploi publié ce jour par l’ARCEP, l’investissement se maintient à un niveau élevé chez les opérateurs.

En 2013, il faiblit néanmoins légèrement par rapport en 2012 avec 200 millions d’euros d’investissement en moins. Il reste supérieur à la période 2007-2009, précédent l’arrivée de Free Mobile. Il atteint néanmoins 7,1 milliards d’euros. Le tiers des investissements ont, selon l’ARCEP, été réalisés sur la partie mobile dans le haut et très haut débit (3G et 4G) et atteindrait 1,7 milliards d’euros.
 

 

En revanche du côté de l’emploi, c’est la soupe à la grimace, après avoir augmenté en 2012, en 2013, le niveau d’emplois dans les télécoms est tombé sous la barre des 125 000 emplois. Après trois années de hausses consécutives, le nombre de salarié des opérateurs recul de 3,3 % sur un an soit 4232 emplois en moins.

L’ARCEP explique ce recul par plusieurs facteurs : des activités transférés vers des filiales ou des prestataires externes mais également par la baisse des effectifs d’Orange. En effet Orange attend 30 000 départ en retraite d’ici 2020 dont la majorité ne seront pas remplacés. L’ARCEP note néanmoins que "les effectifs totaux restent supérieurs à leurs niveaux de 2009", même si l’écart n’est désormais plus que de 703 emplois…