Vidéo à la demande, les FAI précisent leurs positions

Lors de la table ronde évoquée dans l’article précédent, chaque acteur de la Télévision par ADSL a évoqué ses ambitions :

Free :
L’opérateur a rappelé avoir « une volonté forte d’ouvrir un service de VoD. « Nous ne sommes pas gênés par les investissements mais par la difficulté de proposer une offre assez large. » Quant à la haute définition, il a souligné que « l’ADSL 2+ ne passera pas sans la HD ».

9 Telecom
s’est félicité d’avoir réussi à signer un accord avec Canal+ et TPS, rappelant avoir décidé d’intégrer un décodeur TNT dans leur boîtier. « 50 % de nos clients ont activé cette fonction », a précisé l’opérateur. Concernant la VoD, neuf telecom a évoqué la « difficulté aujourd’hui de constituer une offre attractive » et la nécessité d’avoir « recours à des investissements supplémentaires ». L’opérateur a indiqué qu’il croyait davantage en la télévision interactive avec l’utilisation de la voie de retour.

France Telecom
a estimé qu’il s’agit d’un service de complément et non d’un business en soi. Soulignant ne pas avoir d’exclusivités avec les opérateurs en matière de catalogues en VoD et en pay per view.

Free insiste une fois de plus sur le manque de contenus disponibles, pourtant France Telecom a signé récemment un accord avec la Warner afin de distribuer ses films. Rien n’empêche donc Free de faire de même, France Telecom ayant précisé que son accord avec Warner etait non exclusif.

Source : Satellifax