Deutsche Télékom dément parler « fusion » avec Orange

 Alors qu’ils sont tous les deux partenaires pour leur filiale conjointe EE au Royaume-Uni, malgré les appels du pieds du gouvernement Français a créer une CECA des télécoms, alors que tant du côté de Deutsche Télékom que du côté d’Orange, on estime que la consolidation est "inévitable", l’opérateur allemand vient de balayer toute rumeur de fusion avec l’opérateur français.

Le discours du nouveau PDG de Deutche Télékom est plus fermé que celui de son prédécesseur René Obermann, qui estimait que "l’heure était venue de la consolidation."
 
Tim Höttges exclut tout rapprochement avec Orange : "nous ne parlons de fusion avec personne, notamment pas avec Orange. Nous ne flirtons même pas."
 
Pour lui avant toute consolidation, il faut que les Autorités de la Concurrence doivent considérer le marché européen comme un marché unique et non comme un ensemble de marchés nationaux.