Observatoire des services mobiles : les Français de moins en moins engagés avec leur opérateur

Observatoire des services mobiles : les Français de moins en moins engagés avec leur opérateur
Mercredi soir, l’ARCEP publiait ses résultats provisoires de l’Observatoire des marchés des communications électroniques relatifs aux services mobiles pour le premier trimestre 2014.
 
A ce titre, l’ARCEP note 700 000 cartes SIM supplémentaires en service en l’espace d’un trimestre. En tout, 77,6 millions de cartes SIM sont désormais en circulation, soit un taux de pénétration de 117,9 %. En un an, le nombre de cartes SIM en circulation a progressé de 5 %.
 
Si en Outre-Mer, les cartes prépayées continuent de faire leur beurre et sont en progression de 4.2% en un an, en Métropole, elles continuent de reculer de 12.8 % en un an, avec une perte 357 000 clients au dernier trimestre.
 
Néanmoins, les Français sont de moins en moins enclins à rester engagés. La part d’abonnés (post-payés) qui n’est plus engagé, ayant soit souscrit un forfait sans engagement, soit étant arrivé à son terme, a progressé de 9 points en un an et atteint désormais 45 % du parc d’abonnés en France métropolitaine. 
 
 
24 mois sont passés depuis l’arrivée de Free Mobile, soit la période maximale d’engagement chez un opérateur français, l’ensemble du parc français s’est donc retrouvé au moins une fois dans la situation de pouvoir rompre son engagement. Les forfaits avec engagement ont donc fait de la résistance à Free Mobile et autres forfaits bannissant l’engagement. L’arrivée de la 4G et la nécessité de changer de terminal pour bénéficier de cette nouvelle technologie mobile y a certainement contribué.
 
Enfin, alors que les MVNO semblent être entrés dans une période de concentration du marché avec la mise en vente de Virgin Mobile ou le rachat de Zéro Forfait par Coriolis, ces derniers affichent néanmoins une croissance de 0,4 point en un an soit une part de marché de 11,3 % et 8,4 millions de carte SIM souscrites en France métropolitaine.