Bouygues et SFR passent du chaud au froid et refont l’histoire d’un mariage manqué

Bouygues et SFR passent du chaud au froid et refont l’histoire d’un mariage manqué

Un mois après la décision de rachat de SFR par Numericable, les acteurs de Bouygues et de SFR reviennent dans La Tribune, sur la genèse de ce scénario rocambolesque.

Selon un proche du dossier, l’histoire de la demande en mariage de Bouygues à SFR ne date pas de février 2014, mais de novembre 2013. A cette date SFR et Bouygues, discutent déjà d’une mutualisation de réseau.
 
Jean-René Fourtou aurait à cette date proposé à Martin Bouygues d’aller "plus loin que cette mutualisation." Si Olivier Roussat PDG de Bouygues Télécom aurait incité Martin Bouygues à répondre favorablement à la proposition de Vivendi, ce dernier aurait temporisé.
 
Pourtant à cette époque, Olivier Roussat et Jean-Yves Charlier, les PDG des deux opérateurs, sont régulièrement en contact et évoquent à plusieurs reprises l’idée d’un partenariat plus poussé. Un proche du dossier témoigne : "ils s’entendaient très bien et dînaient ensemble tous les soirs à cette période." Pour une autre source citée par La Tribune, "Roussat et Charlier avaient travaillé sur tous les schémas et tous les aspects notamment l’emploi."
 
Bouygues et Vivendi ne sont pas d’accord sur le calendrier. Pour le groupe de BTP, tout a commencé en janvier, du côté de Vivendi on estime que "Bouygues a raté sa chance."
 
Le climat entre les deux groupes s’est depuis "considérablement rafraichi" estime un proche du dossier. Bouygues se tournerait désormais vers Orange qui lui tend les bras et met tout en œuvre pour faire capoter l’accord de mutualisation des réseaux de SFR et Bouygues.