4G à Marseille : Free Mobile meilleur que Bouygues, SFR et Orange avec moins d’antennes

4G à Marseille : Free Mobile meilleur que  Bouygues, SFR et Orange avec moins d’antennes

 Comme chaque semaine, nous décortiquons la 4G sous toutes ses coûtures. Deux semaines après Paris, Univers Freebox explore la 4G de Free Mobile à Marseille et la compare avec celle des autres opérateurs.

La 4G de Free est-elle aussi faible que ses détracteurs le prétendent ? Univers Freebox vous propose donc de suivre le déploiement des antennes avec le site antennesmobiles.fr et d’observer les cartes de couvertures et de débits tel que relevés par les abonnés de chaque opérateur utilisant l’application de notre partenaire Sensorly.

Du côté des antennes, Free semble largement en retard sur ses concurrents avec seulement 66 antennes déclarées actives sur la bande des 2600 MHz.

En revanche, chez la concurrence au moins deux fois plus de sites et trois fois plus d’antennes sont déclarés actifs. En tête des déploiements on retrouve SFR, premier opérateur à avoir ouvert la 4G à Marseille, il y a plus d’un an. Il possède ainsi 207 sites déclarés dont 168 antennes en 2600 MHz et 160 antennes en 800 Mhz. C’est également dans cette ville que SFR va expérimenter la 4G+ 

 Quand aux deux autres, Bouygues a déclaré 125 sites avec 118 antennes en 1800 Mhz, 31 seulement en 2600 MHz et 53 en 800 Mhz.

 Enfin Orange a équipé ses 155 sites d’une antennes 2600 MHz et seulement 39 en 800 Mhz.

 Au total, Free est très loin derrière ses concurrents ayant juste plus d’antennes 2600 MHz déclarées que Bouygues : 

Qu’en est-il de la couverture est de la puissance du signal 4G reçu par les terminaux des abonnés ayant téléchargés l’application Sensorly ? Les tests suivants s basent sur plus de 100 000 mesures pour Free et Bouygues et 50 000 pour SFR et Orange.

Pour Free, sans surprise la puissance du signal reçu par les abonnés est Free est globalement plus faible que chez les autres opérateurs. Néanmoins avec seulement 66 antennes, Sensorly recense une couverture qui est suffisament conséquente pour capter le signal 4G sur l’ensemble du territoire Marseillais, y compris quelques zones ayant reçu le signal 4G en mer Méditerranée.

 

 Pour SFR, Orange et à forciori Bouygues, le signal est plus conséquent, ce dernier ayant posé un avec une antenne et un signal reçu sur l’ile des Frioul. 

Si quelques zones non couvertes subsistent, les 4 opérateurs ont réussi couvrir la grande majorité de la deuxième ville de France. Ci dessous les cartes des opérateurs SFR et Orange :

Si Free est distancée par la puissance du signal et le nombre d’antennes déployé qu’en est-il des débits obtenus ? A ce titre c’est la grande surprise, avec plus de 1500 mesures effectuées par les Freenautes ayant fait des speedtests avec Sensorly, 70 % d’entre eux passent la barre des 30 Mbits seuil minimal du Très Haut Débit Mobile. Seuls 7 % des tests aboutissent à un résultat inférieur à 10 Mbits et les 23 % restants obtiennent un débit entre 10 et 30 Mbits.

Marseille fait partie des villes, où la 4G Free Mobile est la plus performante. Elle se permet même d’être selon les données de Sensorly bien meilleure que celle des trois autres opérateurs. Surprenant !

 Si en revanche les tests fait avec l’opérateurs sont beaucoup moins nombreux (entre 50 et 500 tests effectués), les premières données relevées sont loin d’être à l’avantage du premier opérateur à s’être implanté dans la ville phocéenne. Ayant ouvert sa 4G il y a plus d’un an, on ne recense que 30 % de connexions supérieure à 30 Mbits malgré 200 sites déployés… La 4G de SFR pâtit-elle de ses antennes 800 MHz beaucoup moins puissantes que les antennes 2600 MHz ?

 Même tarif avec les antennes 1800 MHz de Bouygues Télécom : l’opérateur peine à disposer d’un quart de ses connexions en très haut débit mobile.

 La situation s’améliore légèrement avec Orange qui, bien qu’ayant presque 100 antennes 2600 MHz de plus que Free Mobile, n’arrive pas à atteindre des débits plus satisfaisant que le trublion des télécoms. Seules 41 % de ses connexions passent la barre des 30 Mbits. 

 

Si un peu plus de données SFR, Orange et Bouygues permettraient de confirmer définitivement ces résultats, avec plus de 1500 mesures à Marseille réalisées par les Freeautes,la communauté Free semble extrêmement mobilisée pour mettre à l’épreuve la 4G de Free. Une chose est sûre, elle n’a pas à rougir des résultats obtenus à Marseille.