Pierre Louette dénonce une nouvelle fois le “paquet télécom” et la fin du roaming.

Pierre Louette dénonce une nouvelle fois le “paquet télécom” et la fin du roaming.

Alors que le paquet télécom qui prévoit entre autres, l’abolition du roaming en Europe à partir de décembre 2015, pour le directeur général adjoint d’Orange et président de la Fédération Française des Télécoms, "le paquet législatif actuel ne comporte aucune mesure concrète en faveur de l’investissement".

 
Pour lui, il faut arrêter d’être "une Europe du Consumérisme" les dépenses en télécoms des Européens ne représentant " que 2,5 à 2,7 % de son panier moyen." Il estime ainsi que si "cette situation favorise la consommation", les opérateurs doivent "aussi avoir une chance de monétiser nos innovations." Il annonce ainsi qu’Orange a besoin que l’Europe soit une bonne base de revenus pour continuer de se développer ailleurs, en Afrique et au Moyen-Orient.
 
La question de l’investissement est centrale pour Pierre Louette qui estime qu’au lieu de "favoriser l’investissement dans le très haut débit, le texte "nous prive des revenus du roaming", tout en se revendiquant "favorable à un internet ouvert."
 
Néanmoins, la question de la neutralité de l’internet est également au coeur des préoccupation du sécretaire général d’Orange. Si les associations de défense d’internet sont satisfaites des mesures entreprises par le paquet télécom, pour Pierre Louette, "certaines dispositions sur la neutralité rendront impossibles les services comme la téléphonie sur IP ou la vidéo à la demande."