Bouygues avait également passé un accord avec Orange pour racheter SFR

Bouygues avait également passé un accord avec Orange pour racheter SFR
Selon les informations du Canard Enchaîne, publiées ce jour, Bouygues n’avait pas passé d’accord qu’avec Free pour racheter SFR.
 
Si Martin Bouygues avait ravalé sa fierté pour proposer à Free son réseau mobile contre un 1,8 milliard d’euros, pourtant évalué entre 2,8 et 3,8 milliards. Il aurait également arrangé un contentieux à l’amiable avec Orange, également au rabais, pour pouvoir disposer de liquidités et améliorer son offre de rachat de SFR.
 
C’est ainsi que le 10 janvier, 2 jours après avoir signé l’accord avec Free Mobile, que Martin Bouygues appelle son homologue d’Orange Stéphane Richard lui expliquant qu’il a besoin de cash pour racheter SFR.
 
Il lui propose ainsi le règlement à l’amiable de tous les contentieux juridiques entre Bouygues et Orange à l’amiable. En tout et pour tout ces contentieux représentent 1,5 milliard d’euros. Bouygues propose ainsi d’éviter la justice contre un règlement de 500 millions d’euros. Stéphane Richard fait tomber la somme à 300 millions, soit 5 fois moins que le préjudice estimé par Bouygues. L’affaire est conclue.
 
Deux semaines après, le 26 mars, Orange enterrine l’accord via son conseil d’administration, une aubaine pour l’opérateur qui règle un différend en un temps record, un miracle pour Stéphane Richard qui mis à mal dans l’affaire Tapie en profite pour s’octroyer les faveurs d’Arnaud Montebourg, franchement pour le rachat de SFR par Bouygues. Le coup de pouce est apprécié.