Le patron de Force Ouvrière écrit à Valls pour soutenir le projet Bouygues-SFR

Le patron de Force Ouvrière écrit à Valls pour soutenir le projet Bouygues-SFR

Alors que Numericable est toujours donné favori dans le rachat de SFR et que le conseil de surveillance de Vivendi se réunira cet après-midi, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière est à son tour monté au créneau pour soutenir le projet de Bouygues contre Numericable. A quelques heures d’un premier verdict qui pourrait être le dernier le patron de FO cherche lui-aussi à faire pencher la balance.

Le patron du syndicat national s’est à son tour fendu d’une lettre ouverte au nouveau Premier ministre Manuel Valls.

Parmi les arguments que retient Jean-Claude Mailly, c’est la défense de la filière télécom qui prime, et, à l’instar des vœux d’Arnaud Montebourg, pour lui, le "gouvernement doit tout faire pour revenir à trois opérateurs."

Selon lui, le projet d’Altice-Numéricable "a pour principaux inconvénients de ne pas traiter la question de la consolidation du secteur, […] de ne pas dégager de cash flow nécessaire à la maintenance et l’évolution de l’actuel réseau SFR, de conduire à des plans de suppressions drastiques d’emplois, d’accroitre la guerre des prix[…] et de baisser les investissements dans la filière."

À l’inverse, il soutient le projet de Bouygues qui de son côté est soutenu par les syndicats et les salariés pour son "engagement pour le maintien des emplois sur 36 mois […] sans restriction. Cela permet surtout à la filière de revenir à 3 opérateurs avec chacun un réseau en propre à taille équivalente, […] donc en situation de concurrence plus égalitaire."

Source : La Tribune