Rachat de SFR : Les syndicats demandent à Bouygues et Numéricable de maintenir l’emploi durant 4 ans

 
L’intersyndicale SFR (UNSA, CFE CGC, Cfdt et CGT) a annoncé ce lundi qu’elle proposait aux potentiels repreneurs Numéricâble ou Bouygues un accord de maintien de l’emploi. « Afin de garantir le maintien de l’emploi dans la nouvelle entité, l’intersyndicale SFR propose aux potentiels repreneurs qui se sont manifestés pour le rachat de SFR auprès de Vivendi, Numéricâble et Bouygues Télécom, un projet d’accord formalisant les engagements pris dans la presse et auprès du gouvernement. »
 
L’intersyndicale SFR attend que les acheteurs potentiels s’engagent effectivement sur l’emploi en signant un accord et estime que « le meilleur projet est celui qui saura garantir le maintien de l’emploi dans la durée. »
 
Selon La Tribune qui a rencontré les représentants syndicaux, ces derniers demandent aux futurs repreneurs de s’engager à « maintenir les effectifs et donc l’emploi pendant au moins 48 mois » au sein du périmètre de l’unité économique et sociale SFR au niveau de fin 2013, soit environ 9.000 salariés.