Samsung condamné à payer 930 millions de dollars à Apple

Une juge américaine a confirmé le montant des dommages et intérêts que devra verser Samsung à Apple pour violation de brevets. Elle exclut toutefois une interdiction à la vente, jugée "exagérée".

Le procès mené depuis 2012 suit son cours : l’amende de 1,05 milliard de dollars initialement décidée se voit partiellement confirmée.

C’est la juge Lucy Koh qui confirme le montant de 930 millions de dollars, somme que devra verser le groupe Sud-Coréen à Apple. 600 millions de dollars étaient déjà validés, mais 400 dollars restaient encore en balance après les recours déposés par Samsung.

La juge à en revanche rejetée la demande d’Apple, qui réclamait l’interdiction de la vente aux Etats-Unis d’une gamme de terminaux Samsung. "Apple n’a pas établi qu’il était en droit d’obtenir l’interdiction exigée", qui " est donc refusée", écrit Lucy Koh dans un jugement séparé, également rendu jeudi. En effet, selon la juge, "l’infraction de quelques technologies non-essentielle ne justifie pas le blocage de la commercialisation de produits complexes", relate Generation NT.

Toujours selon Génération NT, le groupe Samsung devrait contester cette décision en appel, promettant encore quelques épisodes à cette affaire.