Rachat de SFR : Free estime être “gagnant dans tous les cas”

Rachat de SFR : Free estime être “gagnant dans tous les cas”
 
Selon le Figaro, le "grand gagnant" de la vente de SFR à Bouygues ou Numericable semble amuser le trublion des télécoms. Plus encore, il s’estime déjà comme "gagnants dans tous les cas".
 
Free a en effet bien conscience que l’Autorité de la Concurrence ne laisserait pas Bouygues et SFR se marier sans contrepartie. Dans l’offre de Bouygues pour le rachat de SFR, il est déjà fait mention de ses contreparties. Bouygues serait obligé de céder une partie de ses fréquences et des antennes à la concurrence et le seul qui pourrait être intéressé par ce genre de vente, c’est Free. Ce dernier cherche encore à construire son réseau sur l’ensemble du territoire et pourrait notamment récupérer un spectre plus large des fréquences 1800 MHz qu’il doit déjà récupérer auprès de Bouygues Télécom.
 
Olivier Roussat, PDG de Bouygues Télécom en est bien conscient "nous sommes prêts à garantir une animation forte du marché, […] en assurant que Free dispose d’un réseau suffisamment fort pour être concurrentiel." ll est également question de conditions plus favorables pour accueillir les MVNO.
 
Autre scénario imaginé un rachat de SFR par Numericable conduisant à l’affaiblissement de Bouygues Telecom dans le marché, le mettant à la merci d’un rachat par Free. Bouygues pourrait aussi bénéficier de l’itinérance SFR-Numéricable dans le fixe, justifiant le maintien du contrat d’itinérance Free Mobile-Orange.
 
Les négociations avec les différentes autorités qui ont leur mot à dire sur un tel mariage sont à peine commencées. Free qui n’a pas déposé d’offre sur la table de SFR, semble avoir compris que même en ne faisant rien, il pouvait tirer parti de cette situation.