Découvrez l’observatoire des déploiements 3G/4G de Free Mobile par région sous forme cartographique

Découvrez l’observatoire des déploiements 3G/4G de Free Mobile par région sous forme cartographique

Hier, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a publié les derniers chiffres de son observatoire mensuel des déploiements réseaux 2G/3G/4G. Afin d’améliorer l’accès et la lisibilité des données de l’Observatoire par département, l’Agence publie désormais sur son site www.cartoradio.fr (onglet « Observatoire 2G/3G/4G ») les résultats sous forme cartographique.

En cliquant sur un département, le nombre des stations autorisées et mises en service apparaît, soit dans sa totalité, soit par opérateur. En février, 40 % des nouvelles autorisations accordées concernent des stations implantées dans 6 départements : Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Hérault, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Nord.

Cartographie des supports 4G de Free Mobile :

Prenons pour exemple l’Ile-de-France, où des problèmes de data nous ont souvent été rapportés, mais aussi parce que le déploiement du réseau mobile 3G/4G du quatrième opérateur est très important. 

-  En 1ère position, Paris. Free dispose de 103 infrastructures 4G en service et de 142 autorisations de l’ANFR.

-  En 2nde position, on retrouve la Seine-Saint-Denis avec 74 infrastructures 4G en service et 95 autorisations.

-  A la 3ème place, les Hauts-de-Seine avec 54 supports 4G en service et 69 autorisations.

-  Viens ensuite, le Val-de-Marne avec 51 supports 4G en service et 63 autorisations.

-  5ème de ce classement en Ile-de-France, Les Yvelines avec 37 supports 4G en service et 52 autorisations.

-  A la 6ème place, l’Essonne avec 32 supports 4G en service et 54 autorisations. 

-  Le Val-d’Oise arrive 7ème avec 32 supports 4G en service et 44 autorisations.

-  Enfin, la Seine-et-Marne arrive quant à elle dernière. Malgré l’immensité de ce département, ce dernier compte seulement 26 supports 4G en service et 50 autorisations. 

Pour comparer, 13 599 sites 4G ont été autorisés et 11 890 sont en service au 1er mars 2014, tous opérateurs confondus. Concernant Free Mobile, 1 712 sites ont été autorisés au 1er mars 2014 (+120 en comparaison au mois dernier). Le nombre de sites 4G en service atteint quant à lui 1 115 (+121) sur l’ensemble du territoire.

Cartographie des supports 3G de Free Mobile :

-  En 1ère position, toujours la Capitale. Free dispose de 123 infrastructures 3G en service et et 142 autorisations.

-  En 2nde position, on retrouve la Seine-Saint-Denis avec 82 infrastructures 3G en service et 95 autorisations.

-  Sur la troisième marche du podium, les Hauts-de-Seine avec 61 supports 3G et 69 autorisations. 

-  4ème place pour les Yvelines avec 56 supports 4G en service et 60 autorisations. 

-  En 5ème, le Val-de-Marne avec 54 supports 3G en service et 63 autorisations. 

-  La 6ème place revient à l’Essonne avec 51 supports 3G en service et 63 autorisations.

-  La Seine-et-Marne arrive quant à elle 7ème de ce classement avec 45 supports 3G en service et 63 autorisations.

-  Le Val-d’Oise en dernière position avec 38 supports en service 3G en service et 47 autorisations.

Le nombre total d’autorisations pour les sites 3G s’établit à 38 188 (tous opérateurs confondus) au 1er mars 2014. Il s’élevait à 38 087 au 1er février dernier. Free Mobile dispose de 2760 sites 3G activés (+107 en comparaison au moins dernier) et de 3239 autorisations (+109) sur l’ensemble du territoire.

-  Synthèse des autorisations et mises en service 2G/3G/4G (par département)

-  Pour voir les données de l’Observatoire sous forme cartographique (par région et par opérateur).

NB : Chaque infrastructure (3G ou 4G) dispose d’une ou plusieurs antennes.