L’ANFR publie son observatoire mensuel des déploiements 2G/3G et 4G. Free Mobile dispose de 994 sites 4G

L’ANFR publie son observatoire mensuel des déploiements 2G/3G et 4G. Free Mobile dispose de 994 sites 4G
 
L’Agence nationale des fréquences (ANFR) publie aujourd’hui les derniers chiffres de son observatoire mensuel des déploiements des réseaux 2G/3G et 4G.
 
Au niveau national, 12 945 sites ont été autorisés au 1er février 2014 pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Ce chiffre est en hausse d’environ 3,4 % depuis le 1er janvier 2014. En France, trois bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G : La bande 800 MHz, la bande 1 800 MHz et la bande 2,6 GHz (celle qu’utilise Free pour offrir à ses abonnés des débits pouvant atteindre 150Mb/s en réception).
 
3 941 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 7 % sur un mois). 6 256 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 1,7 % sur un mois). Seul l’opérateur Bouygues Telecom est autorisé à utiliser cette bande pour fournir des services 4G. 8 010 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 3,9 % sur un mois).
 
FreeMobile dispose de 994 supports 4G (+170) en service au 01/02/2014. A noter, 1592 supports 4G ont obtenu un accord de l’ANFR. Bouygues Télécom conserve son avance avec 5896 supports 4G en service (+373), soit presque 6 fois plus que Free Mobile. Orange n’est pas très loin de Bouygues avec 4699 supports 4G (+455). SFR, avant dernier, dispose de 1405 supports 4G (+111) en service au 01/02/2014.
 
<>
 
Le nombre total d’autorisations pour des sites 3G s’établit à 38 087 au 1er février 2014 , et reste ainsi stable. Il s’élevait à 37 988 au 1er janvier dernier. Le nombre total d’autorisations pour des sites 2G s’établit à 38 715 au 1er février 2014 contre 38 642 un mois plu s tôt, soit une différence de 73 sites.
 
FreeMobile dispose de 2653 supports 3G (+135) en service au 01/02/14 (3130 infrastructures bénéficient d’un accord de l’ANFR.
 
Infrastructures 2G et 3G (chaque support dispose d’une ou plusieurs antennes) :
 
Au niveau départemental, l’Observatoire mensuel permet de constater que le Nord, les Alpes-Maritimes ainsi que les départements d’Ile-de-France figurent parmi les départements ayant bénéficié du plus grand nombre de sites 4G déclarés en service par les opérateurs au cours du mois de janvier. Par ailleurs, le déploiement 4G a commencé dans deux des quatre départements qui, au 1er janvier 2014, ne bénéficiaient d’aucune autorisation de l’ANFR.
 
Merci à @ccourselle