4G Monitor : les débits 3G/4G de Free Mobile continuent de progresser début 2014

4G Monitor : les débits 3G/4G de Free Mobile continuent de progresser début 2014

Depuis le lancement de la 4G de Free Mobile, les performances de l’opérateur n’ont cessé d’augmenter. D’après les données de 4G Monitor, réalisées en lien avec nos confrères de Zdnet, le débit proposé en 3G/4G est en progression presque constante.

 
Depuis le dernier pointage d’Univers Freebox, le 9 décembre dernier, le débit moyen proposé par Free Mobile en 3G/4G a augmenté de 0,9 Mbits à 7,9 Mbits de moyenne, quand celui de Bouygues (-0,8Mbits à 15,5 Mbits) et Orange (-1,7 Mbits) a diminué. SFR tente également de rattraper son retard affichant une progression de 1,6 Mbits à 10,8 Mbits de moyenne en 3G/4G.
 

 
Ces données semblent confirmer l’activation de nouvelles antennes 4G si on s’en réfère aux données concernant le débit minimum obtenu par les 10 % des connexions les plus rapides relevés par l’application.
 
Le Top 10% de Free révèle ainsi une progression de 1,7 Mbits en moins d’un mois à 16,4 Mbits. SFR de son côté affiche également des performances en augmentation signe de l’amélioration de la couverture 4G des deux outsiders. Les leaders Bouygues et Orange, disposent toujours d’une belle avance avec respectivement des top 10% à 32 Mbits et 46 Mbits. Néanmoins, leurs performances sont reculs respectifs de 1,4 Mbits et 2,4 Mbits.
 
 
Quant au Top 90 % l’ensemble des opérateurs sont désormais sous la barre de 1 Mbits. Free qui avait affiché de belles performances à son lancement voit son débit pour 90 % des connexions divisé par deux à 500 Kbits. Il reste deuxième en performance derrière Bouygues stable à 800 Kbits, SFR (340 kbits) et Orange dont les performances ont également été divisées par deux(296 kbits).
 
 
Cette écart des débits moyens montre que les performances se resserrent entre les opérateurs, mais s’élargit entre les populations couvertes et celles non couvertes en 4G.
 
Concernant les débits moyens strictement en 4G, Free accroche quelques départements à son tableau de chasse, le Gard, l’Hérault, la Loire Atlantique et les Alpes Maritimes, Finistère, Maine et Loire et Ile et Vilaine sont désormais les fiefs du trublion des télécoms y affichant les meilleurs débits moyens quel que soit l’opérateur.
 
 
Concernant la qualité de services la connexion de l’opérateur ne passe en hors délais ou en échec, dans 10 % des envois, et 2 % des cas pour le téléchargement. Il reste à ce titre à hauteur de ses concurrents.
 
Seule la navigation web reste plus souvent hors délai ou en échec que ses concurrents avec seulement 5% des connexions en échec.
 
Source : Zdnet