Tentative de suicide pour un employé de Teleperformance, centre d’appels pour SFR, Orange et Numericable

Vendredi dernier, Wajdi Mahouechi 26 ans a tenté de se défenestrer sur son lieu de travail, un site de Téléperformance Tunisie, leader mondial des centres d’appels, comptant parmi ses clients Orange, SFR ou encore Numericable.
 
L’homme était en formation de téléconseiller pour SFR depuis moins de 3 semaines. Craignant de se faire virer, il estimait "ne plus supporter sa situation", il a donc décidé de mettre fin à ses jours. Alors qu’il était prêt à sauter du rebord de la fenêtre, ses collègues l’ont rattrapé in extremis.
 
Il dénonce des conditions de travail "hyper stressantes" et des pratiques de harcèlement de la part de ses formateurs.
 
Dans une interview accordée lundi dans "Les Courriers de l’Atlas", il explique son geste de désespoir :

 
Pour la direction de Téléperformance Tunisie, c’est un acte "isolé" :
 
"C’est quelqu’un qui a craqué. Lui voit ça comme du harcèlement. Pour nous, c’est un échec, ça arrive ! On a des critères de sélection, sa formation n’a pas été concluante. Il n’a pas réussi à maitriser les arcanes du métier"
 
Pourtant depuis plusieurs mois, des syndicalistes dénoncent les conditions de travail du Français, pourtant leader mondial des centres d’appels :
  • Le 26 février dernier, six syndicalistes s’étaient enfermés pendant plusieurs jours dans une salle de réunion du siège.
  • En mars quatre salariés avaient observé une grève de la faim pendant 10 jours.
  • En avril, trois des six centres d’appels tunisiens avaient été confrontés à un mouvement de grève de plusieurs jours, particulièrement suivis de 75 % à 90 % selon les syndicats, 26 % à 53 % selon la direction.
Le leader mondial des Centres d’Appels avait néanmoins en mars dernier récupéré le label de "responsabilité sociale de la relation client" néanmoins assorti d’une mise à l’épreuve concernant le conflit social auquel le groupe était confronté en Tunisie.
 
Source : Huffington Post