Les revendications de Free en ce qui concerne la VOD

Les accords, entre les distributeurs et le milieu du cinéma, concernant la VOD sont en pleine renégociation. A quelques semaines de la signature du nouvel accord, Le journal du Net propose le point de vue des différents acteurs concernés. C’est Michaël Boukobza qui s’exprime pour le compte de Free :

"Lancée en décembre 2005, l’offre de vidéo à la demande de Free est devenue en quelques mois la première offre de VOD avec près de 40 % de parts de marché d’après les chiffres publiés dans l’étude du cabinet NPA et de l’institut GfK réalisée au 1er semestre 2006. Free propose aujourd’hui en VOD plus de 1.200 films ainsi que de nombreuses séries, animations et concerts. Le succès de l’offre repose entre autres sur la simplicité d’utilisation du service développé en interne par nos équipes de R& D.
Toutefois, s’il existe une vraie demande et de véritables attentes de la part des consommateurs, un certain nombre de contraintes demeurent. Si nous n’y remédions pas, ces contraintes vont favoriser le développement du téléchargement illégal. A ce jour, deux problèmes majeurs retiennent toute notre attention : les contraintes entourant la chronologie des médias d’une part et la SVOD d’autre part.
Concernant la chronologie des médias, nous pensons qu’elle doit encore évoluer pour nous permettre de proposer aux consommateurs l’accès aux films six mois après leurs sorties en salle contre aujourd’hui 33 semaines en théorie.
D’autre part, les conditions définies dans l’accord ne permettent pas aux opérateurs de proposer des offres d’abonnement (SVOD) sur le cinéma alors que ce type d’offre existe sur les séries et animations."

Lire la totalité des revendications des acteurs de la VOD sur Le Journal du Net