Xavier Niel : « Arnaud Montebourg se fait abuser par les trois autres acteurs du marché »

Xavier Niel : « Arnaud Montebourg se fait abuser par les trois autres acteurs du marché »

 
 
Le fondateur de Free a également insisté sur ce que l’opérateur apporte à la France et au français, en citant le « 1 % de pouvoir d’achat aux consommateurs » et en indiquant que chez « Free, les faibles dividendes restent majoritairement en France, où nous utilisons aussi tout notre cash pour investir ». Parlant de ses concurrents, il déclare que leurs « dividendes sont majoritairement versés à des actionnaires étrangers. C’est un choix de récompenser les fonds de pension des retraités de Floride.» Xavier Niel estime que « personne n’est malheureux dans les télécoms. Les opérateurs dégagent entre 20% et 40% de marge ! Le secteur a investi 9 milliards d’euros en 2012, du jamais-vu »
 
L’investissement et l’emploi
 
Arnaud Montebourg a attaqué Free sur l’emploi. Xavier Niel lui a répondu sur ce point en affirmant qu’au total, "les emplois directs n’ont pas baissé. Sur les six derniers mois, Orange, Bouygues Telecom et Free ont recruté. Les opérateurs ont embauché à partir de 2009 quand nous avons décroché notre licence mobile." Et d’expliquer que les 9 milliards d’euros investis par les opérateurs dans les réseaux en 2012 « l’ont été chez les sous-traitants dans le BTP, qui en profitent le plus. » Le fondateur de Free dément également être responsable des délocalisations dans le secteur des centres d’appels, qui ont "commencé il y a dix ans et de plus en plus d’abonnés se dépannent seuls, en ligne. Free a très fortement augmenté le nombre d’emplois dans nos centres d’appels en France"