Free, Bouygues, SFR, Orange : combien ont déjà coûté leurs réseaux 4G ?

Free, Bouygues, SFR, Orange : combien ont déjà coûté leurs réseaux 4G ?

Challenges a réalisé un comparatif des investissements des différents opérateurs dans leurs réseaux 4G. Un état des lieux compliqué puisque les situations sont différentes et, qui plus est, dépend également du réseau fixe de chaque opérateur. Challenges a donc repris les chiffres des investissements et de l’acquisition des licences qui figurent dans les rapports annuels 2011 et 2012
 
Infographie Challenges
 
Comme on le savait déjà, c’est Free qui a dépensé le moins pour obtenir sa licence. Il faut dire que l’opérateur ne dispose que de fréquences 2,6 GHz et n’a pas obtenu de fréquences en or (800 MHz), contrairement aux autres opérateurs. Si cela semble être une économie pour l’opérateur, il devra cependant investir davantage puisque ses fréquences vont l’obliger à installer beaucoup plus d’antennes que ses concurrents. Il pourrait également compter sur un accord d’itinérance 4G avec SFR sur ses fréquences 800 MHz. 
 
Investissements : Bouygues Télécom a dépensé autant que Free, pour une couverture bien supérieure 
 
La comparaison des investissements de chaque opérateur est plutôt étonnante. Alors qu’il a la couverture 4G la plus importante, Bouygues Télécom est celui qui a le moins investi, à égalité avec Free. L’opérateur a en effet bénéficié d’un avantage sur ses concurrents puisqu’il a été autorisé, moyennant 50 millions d’euros par an, à utiliser ses fréquences 2G pour faire de la 4G. De plus, tout comme SFR, et n’en déplaise à Arnaud Montebourg, Bouygues Télécom s’est fourni chez le chinois Huawei, qui propose des tarifs très agressifs.
 
Free, de son coté, qui a également investi 900 millions d’euros, déploie deux réseaux pour le prix d’un puisque ses sites sont à la fois 3G et 4G. Challenges précise que « s’agissant des infrastructures, Free, dernier arrivé, a obtenu de très bons prix de la part de son fournisseur, Nokia. Des rabais de 20% par rapport aux équipements de ses concurrents, selon certaines estimations. »
 
C’est donc Orange qui a investi le plus, malgré un réseau fixe très développé. Tout comme SFR, il a du transformer ses sites pour faire de la 4G et les relier en fibre optique ou par faisceaux hertziens. Ce montant s’explique également par le fait que l’opérateur historique a acheté une partie de ses équipements chez Alcatel qui est réputé plus cher.

Tous les détails de ce comparatif sur le site de Challenges