Nouvel Observateur : Claude Perdriel recherche un investisseur et évoque Xavier Niel

Nouvel Observateur : Claude Perdriel recherche un investisseur et évoque Xavier Niel
 
À 87 ans, Claude Perdriel, le fondateur du Nouvel Observateur souhaite préparer sa succession à la tête du journal. Depuis vendredi, les rumeurs vont bon train, l’homme chercherait un partenaire industriel et pourrait bien chercher à se désengager de la présidence de son directoire.
 
Interviewé par le Figaro, des noms de repreneurs ont été évoqués avec plus ou moins d’intérêt par Claude Perdriel parmi lesquels Vincent Bolloré ou le trio Niel-Pigasse-Bergé, déjà à la tête du journal Le Monde.
 
Pour le fondateur du "Nouvel Obs", un rapprochement avec Le Monde "aurait du sens, Le Nouvel Observateur et ses 500 000 exemplaires renforceraient Le Monde."
 
Mais avant tout, Claude Perdriel serait à la recherche de "une ou plusieurs personnes qui, si possible me ressemblent et qui puissent garantir l’indépendance éditoriale et la ligne politique sociale-démocrate du journal."
 
Le fondateur du journal ne se cache pas de dépeindre Xavier Niel comme l’éventuel candidat idéal : "j’ai une grande admiration pour Xavier Niel et je suis reconnaissant pour ce qu’il a fait pour Le Monde. Je peux dire que Xavier Niel me ressemble, c’est un industriel amoureux de la presse. Il est aussi capable de mobiliser beaucoup de monde autour de lui…"