Claque boursière pour Orange, Bouygues et Vivendi (SFR) après les annonces de Free sur la 4G

Claque  boursière pour Orange, Bouygues et Vivendi (SFR) après les annonces de Free sur la 4G
 
À l’annonce de l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la 4G, les trois opérateur Orange, Vivendi (propriétaire de SFR) et Bouygues Télécom ont vu leur cours de bourse chuter de 3% pour la seule journée d’hier.
 
D’après les analystes, Free est encore à l’origine de cette baisse. Le cabinet Oddo estime que Free a "clairement eu un impact négatif sur les opérateurs historiques"
 
Comme ils l’avaient annoncé il y a quelques mois déjà, la 4G ne fera pas remonter les prix dans le mobile malgré les attentes de SFR, Orange et Bouygues : "l’argument de la valeur ajoutée en terme de qualité des opérateurs historiques tombe à l’eau et le patron de Free, Xavier Niel continue sa stratégie de gain de parts de marché". Pour Mickaël Jacoby responsable du courtage Europe continentale d’Oddo, Free devient même "difficile à distancer".
 
Il estime ainsi que, l’offre "a prix sacrifié" de Free, "ne pousse pas les analystes à revoir leurs objectifs de cours à la hausse."
 
Frédéric Boulan, analyste chez Nomura est catégorique : les opérateurs Orange, SFR et Bouygues "vont devoir revoir leur grille de tarifs pour la 4G".
 
Malgré tout selon HSBC Orange aurait "confirmé son intention d’augmenter les prix de ses forfaits 4G l’année prochaine, en dépit de l’annonce d’Iliad.” Il estime également que le plan de réduction des coûts amorcés par Orange "lui procurera des munitions pour faire face aux prochaines annonces d’Iliad."
 
Iliad, maison mère de Free, était hier en hausse de 0,8 % à la clôture du marché.