Nonce Paolini (TF1) “LCI n’a plus sa place sur la TNT payante” et pourrait arriver sur la Freebox en janvier 2015

Nonce Paolini  (TF1) “LCI n’a plus sa place sur la TNT payante” et pourrait arriver sur la Freebox en janvier 2015

Les nouvelles compétences du CSA étaient attendues avec impatience par TF1, Univers Freebox vous en parlait il y a quelques mois, le CSA aura désormais le pouvoir de faire passer les chaînes payantes sur la TNT gratuite.

"Dès que la loi sera promulguée, nous allons envoyer une lettre au CSA pour faire passer LCI du payant au gratuit. LCI n’a plus sa place sur la TNT payante. "

Afin de s’adresser à un public plus large, le PDG de TF1 annonce déjà travailler sur un nouveau projet éditorial pour sa chaîne d’information et estime que s’il obtient l’accord du CSA, la chaîne pourrait passer en clair en janvier 2015.

"On va sur un marché dont certains disent qu’avec deux chaines, c’est suffisant. Moi, je suis convaincu que la concurrence ça a du bon ! Pour la liberté d’expression, une troisième chaîne d’information permet de rompre avec un duopole bien installé."

Selon la définition du Must Carry, cette chaîne pourrait donc arriver gratuitement sur la Freebox et les autres boxs, dès l’accord du CSA et viendrait compléter l’offre d’information de i-Télé et BFM TV au grand dam de ces dernières.

Le groupe Canal +, propriétaire de i-Télé estime que LCI serait avantagé d’arriver en gratuit sans avoir à passer par la phase classique d’appel à candidature. i-Télé et BFM TV ne veulent pas partager le marché des chaînes d’info en trois. En juillet, les responsables de BFM TV avaient même déclaré qu’il "n’y a pas de place pour trois chaînes d’information en gratuit : LCI ne s’en sortira pas, iTélé sera affaibli et BFM Tv aussi."

Mais la situation presse pour la chaîne du groupe TF1, dont le contrat avec CanalSat qui expire en 2015, ne sera pas renouvelé. C’est un manque à gagner de 7,5 millions d’euros par an qui fragilise le modèle économique de LCI. TF1 semble ne pas avoir le choix si le groupe veut sauver sa chaîne d’information continue.

Une situation délicate avec CanalSat dont les contrats sur d’autres chaînes du groupe sont actuellement en négociation. Parmi elles, on retrouve les chaines Histoire, Ushuaïa TV ou encore TV Breizh. Les chaînes TF6 et Série-Club co-détenues par M6 et TF1 doivent également renégocier leur contrat avec CanalSat.

Pour autant Nonce Paolini, PDG de TF1, annonce d’ores et déjà qu’il ne surfera pas sur la vague des chaînes YouTube

"On est toujours en procès avec YouTube. Aujourd’hui, nous privilégions nos propres canaux de distribution, si demain s’il faut lancer des chaines sur le web, on devrait savoir le faire. Je ne vois pas pourquoi je partagerai mes recettes avec YouTube."

 Retrouvez l’intervention de Nonce Paolini, PDG du Groupe TF1, invité du Buzz-Média Orange-Le Figaro.