Xavier Niel, l’incubateur, Orange l’accélérateur de start-up ?

Xavier Niel, l’incubateur, Orange l’accélérateur de start-up ?

Deux mois après que Xavier Niel ait annoncé sa volonté de faire, de la Halle Freyssinet, le plus grand incubateur numérique de start-up du monde, Orange lance de son côté un accélérateur de start-up via son programme "Orange Fab".

Après l’avoir déployé de l’autre côté de l’atlantique dans la Silicon Valley, le groupe souhaite désormais étendre ce dispositif en France en accueillant des créateurs d’entreprise dans ses murs. L’idée annoncée est de promouvoir le développement d’application et d’objets connectés dont le fonctionnement passe par l’utilisation d’un smartphone.

Pour Vivek Badrinath,directeur général adjoint en charge de l’innovation, du marketing et des technologies chez Orange, la démarche est de promouvoir et "sélectionner les projets dans lesquels nous croyons et dans lesquels nous trouvons une valeur ajoutée commune."

C’est notamment le cas de Phone Halo, issue de la première promotion américaine d’Orange Fab. L’entreprise a développé un TrackR, une balise qui permet de localiser les objets souvent égarés (clés, portefeuille…) et de les localiser depuis le smartphone associé. Cette innovation a été intégrée au Show Hello d’Orange, il y a quelques jours.

Cet accélérateur de start-up n’est donc pas désintéressé et correspond à l’envie de Stéphane Richard, PDG d’Orange, de ne pas être seulement un fournisseur de réseau, mais de proposer également des contenus à valeur ajoutée. Pour Stéphane Richard, il s’agit d’enrichir un écosystème "dont le réseau est la colonne vertébrale." Orange Fab cherche donc à encourager les développeurs d’applications à s’appuyer sur ses services notamment Cloud, en espérant qu’une fois au point, les nouveaux services soit privilégiés sur Orange.

Une démarche bien différente de celle engagée par Xavier Niel, non pas au nom de Free mais en son nom, dans son investissement dans la Halle Freyssinet.

Source : Le Figaro