Les électro-hypersensibles mobilisés pour la création d’une zone blanche dans les Hautes-Alpes.

Les électro-hypersensibles mobilisés pour la création d’une zone blanche dans les Hautes-Alpes.

Alors que les opérateurs traquent la plus petite zone blanche pour améliorer la couverture de leur réseau, une petite commune des Hautes-Alpes, a annoncé hier son souhait de créer la première zone à "très faible rayonnement électromagnétique," une sorte de zone blanche créée volontairement.

Il s’agirait d’un centre qui sera installé à l’écart de Saint-Julien-en-Beauchêne (05 ), installé au pied d’une montagne et entouré de champ. D’après une étude de la Commission de Recherche et d’ Information Indépendante sur les Rayonnements Electromagnétiques, ce centre pourrait accueillir une trentaine de personnes pour une durée limitée.
 
Soutenu par l’Eurodéputé d’EEL Michèle Rivasi, ce projet est annoncé à un horizon de deux ou trois ans. Des travaux d’aménagement notamment l’aménagement des équipements, l’enfouissement d’une ligne électrique et d’un transformateur ou encore l’installation d’un chauffage au gaz.
 
 Pour Philippe Tribaudeau, président de l’association Une Terre pour les EHS, "ce projet ne pourra voir le jour que si l’État nous soutient, or il fait tout pour que les zones blanches n’existent pas que ce serait reconnaître qu’il existe un problème avec ces ondes. Il faudra arracher la zone blanche à l’État. Le temps politique prend plusieurs années, mais nous, c’est tous les jours que nous avons des appels de personnes hypersensibles"
 
Des tests en présence de personnes dites électro-hypersensibles auront lieu en fin d’année pour valider le projet.
 
Source : 01Net