Free modifie légèrement son offre fibre 1Gbit/s suite aux remarques de l’ARCEP

Free modifie légèrement son offre fibre 1Gbit/s suite aux remarques de l’ARCEP
Nous vous rapportions mardi les propos de l’ARCEP concernant l’annonce de Free et son offre fibre à 1Gbit/s. L’Autorité soulignait le caractère partiel de l’information donnée aux utilisateurs. « Le service offert aux utilisateurs est tributaire non seulement du dimensionnement du réseau d’accès sur lequel Free communique aujourd’hui, mais dépend aussi du dimensionnement de l’ensemble de son infrastructure (collecte, interconnexion…). » Autrement dit, même si la Freebox Révolution permet bien de synchroniser à 1 Gbit/s, il sera très difficile de bénéficier de ce débit en utilisation réelle. L’ARCEP a alors rappelé que « tous les opérateurs de communications électroniques sont tenus d’assurer la transparence des offres qu’ils proposent aux utilisateurs et d’agir de façon loyale vis-à-vis de leurs concurrents. »
 
Depuis cet après midi, Free a modifié légèrement les conditions de son offre fibre sur son site web (ici ou ). Alors que l’opérateur parlait hier de « débit garanti », il a fait disparaitre cette mention. Sur cette page, il indique même "jusqu’à 1Gbit/s" alors que le communiqué de presse d’hier annonçait "Oubliez le «jusqu’à» ! Avec Free, chaque abonné fibre éligible bénéficie d’un débit dédié d’1 Gbit/s en réception". Même si dans les faits Free proposera toujours le même débit, les 1Gbit/s sont annoncés comme un maximum atteignable et non plus comme un débit garanti.
 
Avant
 
 
Après
 
 
VDSL2 : Free confirme et signe les débits annoncés
 
S’il a procédé à une modification concernant la fibre, Free n’a cependant pas touché aux débits annoncés pour le VDSL2. Dans le même communiqué, l’ARCEP reprochait à Free d’afficher un débit maximum de 100 Mbit/s, alors que selon l’ARCEP, « la promesse de débits descendants de 100Mbit/s pour le VDSL2, purement théoriques, ne correspondent pas à des services pouvant être effectivement offerts au grand public. ». L’Autorité allait même plus loin lors du chat organisé hier puisqu’elle assurait que, à sa connaissance , "le VDSL2 ne dépasse pas 80 Mbits descendants et ce pour un nombre très limité de clients."
 
Or, sur ce point, l’ARCEP est contredite par les faits puisque des Freenautes disposent bien de débits supérieurs à 80 Mbits et même jusqu’à 100 Mbit/s pour certains, même s’ils doivent être peu nombreux (lignes inférieures à 250m). En ne procédant pas à de modification sur son site suite à l’interpellation de l’ARCEP, Free confirme donc qu’il propose bien un débit « jusqu’à 100 Mbit/s » en VDSL2.