4G : la couverture des opérateurs annoncée “à la louche” ?

4G : la couverture des opérateurs annoncée “à la louche” ?
Hier, Bouygues Telecom a officiellement lancé son réseau 4G sur la bande 1800 MHz, réseau qui couvrirait sur 63 % de la population en 4 G. Orange et SFR, qui disposeraient d’une couverture estimée entre 25 et 30 % de la population, annoncent chacun 40 % de la population avant la fin 2013. Martin Bouygues s’est donc targué d’avoir doublé Orange en disposant de la meilleure couverture, cette dernière étant "le gage de réussite dans le lancement de la 4G."
 
Pourtant, en terme de territoire la couverture de l’ensemble des opérateurs ne dépasseraient pas les 20 % pour Bouygues, entre 13 et 15 % pour SFR et Orange.
 
La méthode, utilisée par les opérateurs pour définir leur couverture, repose sur des simulations de propagation des ondes, les cartes topographiques et les paramètres de l’antenne. La couverture annoncée de chaque antenne varierait donc entre quelques dizaines et quelques centaines de mètres. Pierre-Alain Allemand, directeur exécutif des réseaux chez SFR, estime que "0.1% de la population équivaut à environ 1% du territoire en km²." 
 
Pour l’instant, les pourcentages de couverture annoncés par les opérateurs ne sont que déclaratifs et ne bénéficieront pas d’un contrôle par l’ ARCEP avant 2 ans, en octobre 2015. 
 
À cette date les quatre opérateurs, Free compris, devront couvrir 25 % de la population. Les trois opérateurs qui disposent de fréquences 800 MHz, SFR, Orange et Bouygues, devront également en janvier 2017 couvrir 40 % de la nouvelle "zone de déploiement prioritaire". Cette obligation de couverture en zone peu dense correspond à 18% de la population et 63 % du territoire.
 
Enfin les opérateurs devront, d’ici à 2024, être en mesure de couvrir 90 % de la population dans chaque département.
 
Malgré ces règles, les couvertures annoncées ne sont que théoriques. Seuls les observatoires de déploiements des réseaux mobiles, qui se basent sur les déclarations d’antennes, référencent les antennes en services et les sites autorisés à émettre par opérateur. On peut les retrouver sur cartoradio.fr ou sur antennesmobiles.fr.
 
D’autres applications non institutionnelles peuvent tenter de rendre compte de la couverture, à l’instar de Sensorly qui s’appuie sur l’expérience utilisateur. 
 
Mais pour avoir des chiffres précis et officiels, il faudra donc attendre octobre 2015. En attendant, les opérateurs continueront leurs courses aux annonces de taux de couverture.
 
Source : La Tribune