Offre subventionnée Free Mobile : les analystes s’attendent à une sortie pour noël

Offre subventionnée Free Mobile : les analystes s’attendent à une sortie pour noël

Après avoir lancé une offre subventionnée au mois de juillet pendant quelques jours sur vente-privée, beaucoup attendent les nouvelles offres de Free avec mobile inclus dans l’offre.

Jusqu’à présent, Free dissocie l’achat du mobile, de l’abonnement à ses forfaits. Pour l’achat d’un nouveau terminal, il ne vous reste que quelques solutions pour ne pas le payer en une fois à plein tarfi : les téléphones de moins de 200 € peuvent être réglés en 4 ou 12 fois sans frais. Pour les téléphones de plus de 200 €, il ne reste que le paiement comptant, le paiement en quatre fois sans frais, ou le crédit à la consommation dont le succès est très partiel.

Interrogé par BFM, Maxime Lombardini avait annoncé "quelque chose de plus simple et de plus attractif que ce qui se fait aujourd’hui."

Le cabinet Exane BNP Paribas estime que l’offre que Free pourrait présenter une offre jusqu’à 10 €/mois inférieure à ses concurrents. le cabinet estime que Free pourrait ainsi séduire 800 000 à 1 millions d’abonnés supplémentaire par an , sans mettre à mal ses concurrents.

Pour Antoine Pradayrol, analyste chez Exane, "les nouvelles offres d’Iliad pourraient rogner 1 à 2 % la base de clients par an de ses concurrents, ce qui ne serait pas suffisant pour entrainer une nouvelle vague de baisses de prix".

Free Mobile, qui s’est fixé l’objectif de 15 % de part de marché à moyen terme et 25 % à long terme, n’a pas le choix de se lancer sur un marché qu’il avait toujours dénoncé.

Du côté de la concurrence, on reste très prudent sur les perspectives de Free dans le marché subventionné. Les avis sont partagés : si certains évoquent une arrivée qui aura "forcément un impact sur l’ensemble des acteurs", d’autres ne s’attendent pas "à un exode massif s’ils restent sur le modèle de vente-privée."

Debut juillet, Free
avait lancé sur vente privée une offre à 39,99 € avec engagement et incluant le mobile.

Source : Reuters