33 % des Français n’ont jamais changé d’opérateurs, “Free mobile a surtout séduit une population de clients opportunistes” selon Deloitte

33 % des Français n’ont jamais changé d’opérateurs, “Free mobile a surtout séduit une population de clients opportunistes” selon Deloitte
 
Le cabinet Deloitte publie aujourd’hui les résultats de son étude consacrée aux usages mobiles des Français en 2013. Cette étude révèle en outre que 33% des Français sont fidèles à leur opérateur et n’en ont jamais changé. Pour 23 % des Français interrogés, leur changement s’est effectué en 2012 et coïncide avec l’entrée sur le marché du quatrième opérateur.
 

 
Si l’arrivée du quatrième opérateur en janvier 2012 a chamboulé le marché, Deloitte note qu’elle "a surtout séduit une population de clients opportunistes." 
 
Pour plus la moitié des Français (54%), les migrations se sont réalisées en raison du prix, 17% pour le réseau et 11 % pour le service client. 
 
 
Le cabinet relève également que les forfaits ont baissé en moyenne de 20 % depuis l’arrivée de Free Mobile, soit directement soit via une re-tarification des principaux opérateurs. Un tiers des français bénéficient ainsi d’un forfait entre 10 et 20 €/mois
 
Le cabinet note néanmoins que les contrats avec engagement représentent toujours 81% du marché contre 8% pour les offres entrées de gamme et 7 % sur le prépayé.
 
La préférence est désormais aux accès illimités (54%) contre la facturation à l’usage (14%). Pour autant, si les Français ont une bonne connaissance de leur forfait voix/SMS, 40 % d’entre eux ne connaissent pas le volume de données inclus dans leur forfait.
 
 
Le Cabinet d’Étude s’est également penché sur les offres 4G et leur intérêt. Pour 57 % des personnes interrogées, elles se sont déclarées "ne pas être prêtes à souscrire une offre 4G." Pour ceux qui ont déjà migré, la couverture 4G n’était pas un critère pour 62 % d’entre eux.
 
 
Seuls 6% des Français interrogés disposent d’un terminal compatible 4G et 4% ont l’abonnement qui va avec. Le cabinet estime que "les offres 4G des opérateurs manquent encore de lisibilité. La raison du désintérêt pour la 4G reste le prix (30%), la satisfaction des débits actuels (26%), le prix des téléphones 4G (25%) ou l’absence de couverture sur son lieu de vie.