4G : Free Mobile réclame un plus large spectre dans la bande 1800 MHz

4G : Free Mobile réclame un plus large spectre dans la bande 1800 MHz
D’après le magazine Challenge, Free aurait "manifesté son intérêt auprès du régulateur pour les fréquences 1800 MHz."
 
Jusqu’à la demande de "refarming" de l’opérateur Bouygues Telecom, le dernier entrant sur la marché des télécoms ne disposait pas de fréquences sur la bande 1800 MHz. Condition sine qua non, pour pouvoir exploiter un réseau 4G 1800 MHz, à compter du 1 er octobre, ce dernier devait alors rendre une partie de ses fréquences en échange de l’autorisation d’une réutilisation 4G. La Bouygues Telecom devait alors rendre une partie de ses fréquences selon un calendrier précis sur 8 zones très denses.
 
 
Gràce à ces restitutions, Free pouvait selon l’ARCEP demander l’attribution des fréquences. 5 Mhz hors des zones très denses et 2,8 MHz en zones très denses.
 
La décision de l’ARCEP publiée en date du 21 mars 2013 précisait que la réutilisation de la bande 1800 Mhz utilisée en GSM, en vue de sa réutilisation LTE, "s’inscrit dans un mouvement international", et que "Free Mobile qui ne dispose pas de fréquences dans la bande 1800 MHz, peut demander l’attribution des fréquences disponibles dans cette bande."
 
L’ARCEP précisait également dans sa décision de mars 2013, qu’à compter de 2016, Free Mobile disposerait de 15 MHz sur cette bande de fréquences 1800 MHz contre 20 MHz pour Orange, SFR et Bouygues Telecom.
 
Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, a récemment réagi après la récente annonce d’utilisation de la bande 1800 MHz pour une exploitation 4G : "Nous n’avons pas encore arrêté la date à laquelle nous pourrions reprendre ces fréquences 1.800 MHz. Mais, il y a une contrainte technologique : 2,8 MHz que ce soit en 3G ou en 4G, vous n’en faites pas grand chose. Pour être efficace il faut au moins avoir 5 MHz, voire 10 ou 20."
 
Free qui, à la différence des 3 autres opérateurs , ne dispose pas de fréquences 2 G sur la bande 1800 MHz, pourrait-il demander ces 15 MHz qui lui sont promis en 2016 pour une utilisation 4G de manière anticipée ? Affaire à suivre …