Freebox TV : Penthouse HD1 (porno) diffusée gratuitement sur la chaîne érotique Penthouse HD (canal 176)

Freebox TV : Penthouse HD1 (porno) diffusée gratuitement sur la chaîne érotique Penthouse HD (canal 176)

C’est à partir de minuit que les premières images apparaissent sur la télévision pour diffuser Penthouse HD1, une autre chaîne du groupe de télévision spécialisée dans le charme et la pornographie. Les scènes de charmes suggestives laissent donc place aux gros plans et à des kamasutras des plus torrides.

Certains pourront penser qu’il s’agit d’une montée en gamme, ou d’une offre promotionnelle, permettant l’accès gratuit à une chaîne, habituellement au prix de 9,99 €. Ces derniers déchanteront en écoutant les dialogues. La diffusion des films est en effet perturbée par un bug de son. Certes, on ne rate pas de longues tirades et des dialogues très profonds, mais le son saccadé laisse suggérer que la diffusion de cette chaine est un due à un dysfonctionnement.

Pour les parents qui craignent que cette chaîne tombe sous les yeux de leur progéniture innocente, le code parental reste l’ultime barrière sécuritaire pour empêcher vos enfants de tomber sur des images destinées à un public averti. Ce dernier, par sécurité, peut-être modifié sur votre interface de gestion abonnée sur le site free.fr/moncompte

Cette erreur comporte-t-elle des risques pour Free au regard de la loi ?

L’article 227-24 C du Code Pénal  précise que "la fabrication et la diffusion de messages à caractère pornographique ne sont punissables que lorsque ces messages sont susceptibles d’être vus ou perçus par un mineur. "

Free, protégeant les mineurs de son code parental, ne risque à ce titre ni procès, ni rappel à la loi.

De même le CSA dans sa recommandation du 15 décembre 2004 précise que le diffusion de contenu de catégorie V (Pronographie) doit faire l’objet de verrouillage en 6 critères, lesquels sont respectés par Free.

Pour autant, si la protection des mineurs est respectée, le CSA précise que ;

"Sans préjudice de l’examen individuel des demandes, le CSA n’autorise la diffusion de programmes de catégorie V que par des services faisant l’objet de conditions d’accès particulières et qui :
 – soit sont placés sous le statut de chaîne "cinéma", qui comporte des obligations spécifiques d’investissement ;
 – soit ont souscrit à des engagements élevés de contribution à la production, d’un niveau équivalent à celui des chaînes "cinéma" ;
 – soit sont des services de "paiement à la séance", sous réserve qu’ils présentent des garanties particulières de limitation de leur accès aux mineurs.
"

La gratuité de la chaîne Penthouse HD1(catégorie V) sur le canal de la chaîne érotique (catégorie IV) pourrait donc poser problème si elle n’a pas le statut de chaîne "cinéma". Un risque mesuré qui devrait ne pas porter préjudice à Free, ni perturber le plaisir des adeptes des habitués du canal 176.