Une étude de l’UE montre que les communications mobiles étaient chères en France avant l’arrivée de Free Mobile

Une étude de l’UE montre que les communications mobiles étaient chères en France avant l’arrivée de Free Mobile
 
La Commission Européenne a présenté mardi un rapport réalisé montrant que pour des services de téléphonie mobile identiques, les utilisateurs doivent payer un prix très variable d’un pays de l’Union européenne à l’autre. C’est pour les communications nationales sur réseau mobile que la plus grande différence de prix a été observée : leur tarif aux Pays-Bas équivaut à 774 % de celui en Lituanie. Ces écarts de prix ne s’expliquent pas par des différences de qualité ou de prix de revient des services, ni par des différences de pouvoir d’achat entre les États membres. 
 
Attention toutefois puisque concernant les mesures de la France, celles-ci ont été réalisées en 2011, soit avant l’arrivée de Free Mobile. L’ARCEP a précisé dans les colonnes d’Aujourd’hui en France que l’arrivée de Free Mobile « a complètement bouleversé la marché et qu’en 2012, les prix ont baissé de 11,4%. Une baisse qui ne permet cependant pas à la France de passer sous la moyenne européenne.
 
Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, a précisé  «Ces chiffres montrent clairement que les 28 marchés nationaux des télécommunications que compte l’Europe aujourd’hui ne constituent pas un avantage pour les consommateurs comme le ferait un marché unique. Il est donc essentiel pour toute l’UE d’agir rapidement pour mettre en place un véritable marché unique, afin que notre continent soit véritablement connecté.»
 
Coût moyen par minute (en cents) pour les communications mobiles
 
 
La Commission Européenne a noté que pour les autres catégories de biens et services de base, les écarts de prix au sein du marché unique européen sont beaucoup plus faibles. Par exemple, pour acheter un litre de lait, où que vous soyez dans l’UE, il vous en coûtera entre 0,69 € et 0,99 €, soit une différence de prix de 43 %. Pour l’achat occasionnel d’un iPad par exemple, on observe un écart de prix de 11 % seulement dans l’UE.
 
Exemples de prix des appels internationaux pour différents opérateurs de téléphonie mobile (par minute)
 
 
En septembre, la vice-présidente Neelie Kroes présentera un nouveau train de mesures visant à renforcer le marché unique des télécommunications.