Après avoir bousculé le marché du mobile, Xavier Niel pourrait racheter un des 3 opérateurs historiques… en Israël

Après avoir bousculé le marché du mobile, Xavier Niel pourrait racheter un des 3 opérateurs historiques… en Israël
 
Il n’y a pas qu’en France où Xavier Niel possède un opérateur Mobile. Il y a aussi Israël ou il est actionnaire, au côté Michael Golan (ex Boukobza et ex-DG de Free) du nouvel opérateur Golan Télécom. Ce dernier a lancé ses forfaits à bas prix dans un environnement similaire à celui de la France, ou trois opérateurs historiques se partageaient le marché et des marges confortables. 
 
Golan Télécom a ainsi bouleversé le paysage télécom israélien en proposant un forfait tout illimité à 99 shekels (environ 20 euros) ainsi qu’un petit forfait à 9,99 shekels (environ 2 euros) pour 60 min de communications en Israël et vers 55 destinations.
 
« Conséquence directe de ces révolutions encouragées par le ministère des Télécommunications : désormais, pour les opérateurs historiques, l’avenir est moins rose. Dans son rapport financier du second trimestre de 2012, Bezeq (Pelephone qui reconnaît avoir perdu 33 000 lignes) fait état d’une baisse de 20 % de son bénéfice d’exploitation. Pour rassurer les investisseurs, le groupe annonce une distribution de 1,5 milliard de dollars de dividendes. Chez Partner et Cellcom, les pertes sont encore plus sensibles : le premier accuse une baisse de 24 % de ses résultats, qui se monte à 30 % pour le second. » Explique israelvalley.com.
 
Le scénario ressemble trait pour rait à celui qui s’est déroulé en France. Mais en Israël, les choses pourraient aller encore plus loin puisque la presse israélienne annonce que Michael Golan et Xavier Niel pourraient, sous certaines conditions, acquérir Cellcom (groupe IDB), l’un des trois opérateurs historiques. 
 
Source : israelvalley