Les ordinateurs et tablettes en ligne de mire de la redevance TV

L’augmentation de la redevance TV cette année n’aura pas suffi au gouvernement pour renflouer l’audiovisuel public.
 
Selon les esquisses d’un projet du groupe de travail sur le financement de l’audiovisuel public, la redevance TV pourrait être élargie aux ordinateurs, Smartphone et même plus si affinité.
 
Ce groupe de travail mené par David Assouline, porte-parole du Parti Socialiste s’attaque désormais à tout appareil connecté. Une sorte d’anticipation à l’annulation de la Taxe Copé qui devrait être rejetée et annulée par l’Union Européenne le 27 juin prochain. Le groupe de travail doit donc anticiper une perte sèche de revenus pour l’audiovisuel public français, après la suppression de la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques. Mais pour David Assouline pas question de revenir dessus : "si l’on accordait à France Télévision de nouveaux écrans de publicité, cela casserait le prix de l’écran pour toutes les chaînes. L’apport financier ne serait de toute façon pas à hauteur des besoins."
 
Le groupe de travail préfère élargir l’assiette de redevance pour "ne plus l’asseoir uniquement sur les téléviseurs, mais sur la capacité dans chaque foyer de capter l’audiovisuel public." En ligne de mire : ordinateur, tablettes et Smartphone et tout autre appareil disposant d’un "capteur permettant de recevoir l’audiovisuel public.On ne paierait qu’une fois, même si on a plusieurs écrans.[…] si cette contribution reste assise sur les seuls téléviseurs, de plus en plus de foyers pourront ne pas contribuer, ce qui créera une inégalité. Et rendra à terme la contribution caduque."
 
Pour lui, ce groupe de travail qui rendra des propositions définitives à l’automne, pour la loi de finances 2014, a pour objectif de ne pas se retrouver dans la même situation qu’en Grèce, contrainte de fermer sa chaîne de télévision publique par manque de financement. 
 
Source : Le Monde