Un maire fait arracher le réseau de Numéricâble !

Que les opérateurs se le disent, s’ils mettent trop de temps pour réaliser des travaux sur leur réseau, le maire peut tout arracher ! C’est ce qui est en train d’arriver à Numéricâble à Notre-Dame-de-Sanilhac en Dordogne.
 
Le câblo-opérateur doit en effet procéder au déplacement de son réseau au centre-bourg, suite au réaménagement de celui-ci. Mais alors que les travaux de réaménagement sont terminés, Numéricâble n’a toujours pas fait le nécessaire, et il n’est donc pas possible de goudronner la route. Pressé par les riverains qui ne peuvent plus se garer dans les rues concernées, le maire, Jean-François Larenaudie, a déjà donné l’ordre d’intervention pour arracher le réseau de Numéricâble et pouvoir enfin, terminer les travaux.
 
Sud Ouest, qui rapporte l’information explique qu’une « proposition alternative a été faite par Jean-François Larenaudie : la société aurait pu utiliser les fourreaux dédiés à la fibre optique du sous-traitant de la Communauté d’agglomération périgourdine (CAP) en matière de très haut débit, mais il aurait fallu payer un loyer. « Ils ne veulent rien payer, et cela fait des semaines qu’on attend ! », s’agace Larenaudie. « J’ai vérifié, ils n’ont jamais signé de convention d’occupation du domaine public avec la mairie de Notre-Dame. »
 
La conséquence est que tous les habitants de la commune abonnés à Numéricable vont voir leur connexion coupée. La mairie a souhaité les prévenir, mais Numéricâble n’a pas voulu communiquer sur ses abonnés.