iOS, Android, Blackberry, Windows Phone et les autres…

iOS, Android, Blackberry, Windows Phone et les autres…
Sur les 216 millions de smartphones vendus au premier trimestre, Android et iOS se sont accaparés 92,3% des parts de marché : respectivement 75% pour Android (162.1 millions de smartphones Android) et 17.3% pour iOS (34 millions d’iPhone vendus) selon les chiffres publiés par International Data Corporation (IDC). Les 2 géants représentent plus 199,5 millions de smartphones vendus à travers le monde au 1er trimestre 2013 (contre 125,4 millions au T1 2012 soit une hausse de 59.1%).
 

 
Android explose littéralement et bondit de 76.6% entre le 1er trimestre 2012 et le 1er trimestre 2013. Google peut remercier Samsung. Le constructeur coréen a de nouveau été le leader incontesté parmi tous les fournisseurs de smartphones sous Android, avec 41,1% de part de marché au premier trimestre, ce qui permet également à Android d’être le leader sur le marché des systèmes d’exploitation.
 
iOS progresse seulement de 6.6% entre le T1 2012 et le T1 2013. IDC note qu’Apple a marqué son plus gros volume d’expédition d’iPhone jamais enregistré au premier trimestre mais la multinationale américaine a affiché une baisse d’année en année de ses parts de marché. Depuis le lancement de l’iPhone, iOS n’a pas beaucoup changé. L’arrivée d’iOS 7 pourrait changer la donne.
 
Et les autres dans tout ça (Blackberry, Nokia, Symbian…) ? 
 
Grâce à Nokia, Windows Phone dépasse Blackberry, malgré le lancement du Z10 et du Q10 qui ont déjà atteint un million d’unités vendues au premier trimestre. Toutefois, c’est Windows Phone qui obtient la troisième place avec 7 millions de smartphones vendus, représentant 3.2% de part de marché au premier trimestre 2013. Dans la même période, Blackberry a vendu 6.3 millions de smartphones, soit une part de marché de 2.9%.
 
 
Windows Phone peut remercier Nokia qui a été en grande partie responsable de son succès : 79% de toutes les expéditions de Windows Phone au cours du trimestre. En parallèle, Symbian a enregistré la plus forte baisse en comparaison aux autres systèmes d’exploitation. Le système a perdu 88.5% entre le T1 2012 et le T1 2013. IDC estime que des mobiles sous Symbian continueront d’être livrés jusqu’en 2014 dans des volumes moins élevées. Nokia semble avoir tourné la page de Symbian en s’alliant à Microsoft et son système d’exploitation (Windows Phone).