Dans plusieurs villes, les débits dégringolent chez Free Mobile

Dans plusieurs villes, les débits dégringolent chez Free Mobile

Sur les réseaux sociaux, des abonnés Free Mobile nous ont interpellé sur une baisse des débits dans plusieurs villes. Face à ce constat, certains d’entre eux ont réalisé des dizaines de mesures sur le réseau propre de Free Mobile et les ont rassemblé dans un document. Les tests ont été réalisés à Bordeaux, à Caen, à Houlgate ou encore à Sallaumines près de Lens. 
 
Après plus de 3 mois, l’heure est au bilan. Si le débit était excellent au début du mois de février 2013 et avoisinait en moyenne les 11 Mb/s, il était seulement de 5,1 Mb/s fin mars. Pire encore, entre début avril et aujourd’hui, le débit moyen peine à se maintenir à 2 Mb/s. Nous avons réalisé ce petit graphique afin de vous donner un aperçu (en prenant les 5 premiers tests pour chaque période). Force est de constater que la courbe du débit moyen dégringole :
 
 
Dans le détail (mois/semaine/débit moyen) :
  • Février (S1/S2) : 11Mb/s
  • Février (S3/S4) : 9,8Mb/s
  • Mars (S1/S2) : 9,1Mb/s
  • Mars (S3/S4) : 5,1Mb/s
  • Avril (S1/S2) : 3,2Mb/s
  • Avril (S3/S4) : 2,4Mb/s
  • Mai (S1/S2) : 1,9Mb/s
Cette baisse du débit pourrait être lié à un problème de saturation des antennes ? Depuis le déploiement de la bande de fréquences 900MHz (qui offre une meilleure propagation et un rayon de couverture plus étendu), de nombreux abonnés sont reliés au réseau propre de Free Mobile alors qu’ils étaient auparavant en itinérance sur le réseau Orange. De plus, le nombre d’abonnés augmente constamment de manière significative. Cet afflux d’abonnés pourrait donc être à l’origine de cette baisse brutale du débit.
 
 
Où est le goulot d’étranglement s’interroge @VacheGti sur Twitter ? Et surtout qu’attend l’opérateur pour remédier à ce problème. Pour @CMawasaki, ces retards seraient peut être volontaires et signifieraient l’arrivée prochaine des femtocells chez Free ?
 
La Femtocell se présente sous forme d’un boitier qui se branche sur la box de l’opérateur ou directement intégrée dans celle-ci, comme ce devrait être le cas avec la Freebox Révolution. Elle utilise donc le réseau fixe (et non mobile). Le débit dépendra ainsi de la connexion internet de l’abonné. Les Femtocells ne peuvent servir à un meilleur maillage du réseau, mais elles peuvent être très utiles pour le décharger. Quoi qu’il en soit, Free a tout intérêt à dimensionner son réseau propre.

Merci à @VacheGti, @JoffreyAbeilard, @Langner_C et @CMawasaki