Pour Xavier Niel, il serait trop compliqué de développer Free à l’international

Pour Xavier Niel, il serait trop compliqué de développer Free à l’international
Vu le succès de l’’opérateur en France, beaucoup se demandent pourquoi Free ne se développe pas à l’étranger. Son offre y serait très compétitive, tant techniquement qu’au niveau des tarifs. Dans son interview au Financial Times, Xavier Niel a abordé cette question. Il explique que les contraintes réglementaires et techniques sont très différentes d’un pays à l’autre, et que le modèle utilisé en France ne pourrait être dupliqué facilement à l’étranger. «Les télécoms sont des activités nationale. Il n’y a pas de marché européen. Telecom Italia [ NDLR : qui s’était lancé avec Alice] n’est plus présent en France par exemple. » a déclaré le fondateur de Free.
 
Cela est flagrant dans le mobile, puisqu’il est difficile pour un opérateur non-national d’obtenir une licence. « Regardez nos difficultés à obtenir une licence de téléphonie mobile en France » explique Xavier Niel « Si nous n’avions pas été français, cela aurait été impossible. "