Le VDSL2 dès cet automne en France, la Freebox Revolution déjà compatible !

Le VDSL2 dès cet automne en France, la Freebox Revolution déjà compatible !

 
Cette excellente nouvelle présage l’arrivée prochaine du VDSL2 pour les Freenautes équipés d’une Freebox Révolution et se trouvant à moins de deux kilomètres du NRA. Le chipset ADSL de la Freebox Révolution (BCM6368) est d’ores et déjà compatible avec le VDSL2 (la Bbox Sensation et la Livebox Play également).
 
Lancée en 2011, l’objectif du Comité d’experts était de permettre l’utilisation de la technique VDSL2 sur le territoire français dans une configuration inédite en Europe, à savoir en situation de dégroupage, sans perturber les technologies DSL existantes. Le VDSL2 est une technologie utilisable sur les lignes de cuivre. Elle permet d’augmenter significativement le débit par rapport à l’ADSL sur les lignes dont la longueur n’excède pas deux kilomètres (autrement dit, pour ceux qui ont déjà du débit). Pour les lignes plus éloignées, les performances du VDSL2 sont équivalentes à celles fournies par l’ADSL2+.
 
Maxime Lombardini, directeur général de Free, expliquait en novembre dernier que « les déploiements très haut débit vont demander du temps et nous sommes très attachés chez Free à pouvoir apporter également des réponses à court terme aux attentes des territoires. C’est dans cette perspective que nous adhérons totalement à la mise en œuvre rapide et simple de la montée en débit. Aux 4 500 répartiteurs déjà dégroupés, nous allons ajouter à brève échéance 1 500 nouveaux sites. Cela signifie plus de débit et l’accès au triple play pour plus de foyers. Une fois les travaux techniques terminés, le VDSL pourrait également apporter à peu de frais de vraies améliorations à un grand nombre de foyers ».
 
Schéma d’éligibilité (périmètre d’utilisation du VDSL2) :
 
 
Pour des raisons techniques, l’examen de l’introduction du VDSL2 a été limité aux lignes en distribution directe (la ligne de cuivre part du NRA jusqu’à l’abonné sans passer par un sous-répartiteur) ainsi qu’aux lignes des NRA (mis en service avant le 1er janvier 2005) issus d’un réaménagement de réseau. Comme l’indique le tableau, les logements et locaux professionnels qui pourraient bénéficier d’un service haut débit plus performant grâce à l’utilisation du VDSL2 représentent environ 16% des lignes (environ 5 millions de lignes) et sont principalement concentrés dans les zones qui ne feront pas l’objet de déploiements FTTH à court terme précise l’ARCEP.
 
Pourcentage de lignes concernées par le VDSL2 sur l’ensemble du territoire par rapport à l’ensemble des lignes :
 
 
Dès aujourd’hui, l’ARCEP annonce une pré-généralisation du VDSL2 dans deux départements : La Dordogne et la Gironde. Ce lancement va permettre aux opérateurs de mettre un place un processus de commandes, de livraison et d’identification des difficultés. A la suite de cette pré-généralisation, Orange complètera ses offres de gros pour y inclure le VDSL2. Dès la publication de ces nouvelles offres, les opérateurs disposeront d’un délai de trois mois pour préparer le lancement du VDSL2 sur le reste du territoire.
 
Dans ce contexte, les opérateurs pourront utiliser le VDSL2 sur l’ensemble du territoire au cours de l’automne 2013. Le calendrier de disponibilité commerciale des offres VDSL2 dépendra ensuite de chaque opérateur. L’ARCEP suivra attentivement l’introduction du VDSL2 et en dressera un bilan un an après son ouverture sur l’ensemble du territoire conclut l’Autorité.
 
Débit théorique en réception – download – en fonction de la distance :
 
 
Débit théorique en émission – upload – en fonction de la distance :
 
 
Sur ces courbes (ci-dessous), vous pouvez constater que la dégradation s’accentue en fonction de la distance. Autrement dit, plus on s’éloigne, plus le débit diminue. Nous avons testé avec une ligne se trouvant à 836m du NRA. Le débit VDSL est estimé à 30 Mb/s en réception et 8 Mb/s en émission contre 22 Mb/s en réception et 1 Mb/s en émission en ADSL2+ (à la même distance) Ainsi, lorsque une ligne se trouve à deux kilomètres du NRA, le VDSL2 offre le même débit que l’ADSL 2+ en réception. En émission, la dégradation se fait sentir plus tôt.
 
Un VDSL "Turbo" made in Free, utilisant le meilleur profil autorisé, pourrait éventuellement changer la donne ? Une technologie du même type que le mode Nitro qui pour rappel a amélioré la synchronisation via la compression des entêtes. Wait and see !.
 
NB : Vous pouvez tester l’éligibilité VDSL (pour Very High Bitrate Digital Subscriber Line) de votre ligne à cette adresse : http://www.ovh.fr/adsl/eligibilite.xml.
 
 
Merci à Emmanuel, Mickou45 et Rat-Thon