Une rencontre Ayrault-Niel “sans ordre du jour précis”

Une rencontre Ayrault-Niel “sans ordre du jour précis”

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, Jean Marc Ayrault et Xavier Niel se sont rencontrés à Matignon jeudi dernier. Aucune communication n’a été faite autour de l’évènement, seules quelques photos ont filtré dans la presse. D’apres les informations du site Itespresso, le cabinet du ministre, interrogé par le site, s’est montré peu bavard sur les raisons d’un tel entretien :

"L’entretien entre Xavier Niel et le Premier ministre n’avait pas d’ordre du jour précis. Ils ont évoqués entre autres sujets, la questions des télécoms et l’économie numérique. Ils’agit simplement d’un entretien informel qui n’aboutit pas à des arbitrages sur un sujet particulier."

Très-Haut-Débit, neutralité du net, réseaux, relations avec Google, emploi dans les télécoms ? Aucune autre information ne filtrera ni du côté de Matignon, ni du côté du groupe Iliad. Mais si la situation de Free était évoquée, pourquoi la Ministre Déléguée à l’Economie Numérique n’était-elle pas présence, du côté du ministère, on assure que "le ministre rend compte de ses échanges à la ministre ensuite."

Peut être est-ce une façon d’arrondir les angles dans les relations entre l’Etat et le trublion des télécoms ? Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin (surnommé depuis quelques jours "Fleur d’oranger"en raison de ses affinités présumées avec l’opérateur Orange) avaient déclaré qu’il ne "pouvait pas y avoir de passager clandestin dans les télécoms" , et que sa crédibilité passait par un effort d’investissement dans son réseau.

S’agissait-il pour la douzième fortune de France d’évoquer le débat sur l’impôt sur les hauts salaires ? Peu probable, étant donnée la présence de Maxime Lombardini, directeur général du groupe Iliad, et les récents commentaires de Xavier Niel estimant que ce n’était "pas choquant en soit".

S’agissait-il de saluer l’implication de Xavier Niel pour son soutien à une école de développement Web entièrement gratuite ou des multiples start-up qu’il soutient ? La encore la politique de communications autour de l’école 42, aurait sans doute vu un communication plus large autour de l’évènement.

Les autres opérateurs seront-ils reçus de la même manière ? La, encore le flou subsiste, les autres opérateurs d’habitude si généreux en critiques sont pour l’instant resté de marbre… Il ne reste donc que les photos d’une poignée de main solennelle et de documents étudiés…