L’intrusion des opérateurs dans les données personnelles : Le DPI en question.

 C’est au travers d’une question parlementaire que la députée écologiste, Isabelle Attard, a alerté la garde des sceaux sur la danger de mise en place des DPI (Deep Packet Inspection), Technologies de surveillances qui visent à analyser les paquets de données transmis par les réseaux.

La députée souhaite savoir si les opérateurs de télécommunication français "ont reçu pour consigne, du Gouvernement actuel ou d’un précédent, d’étudier, d’expérimenter ou de mettre en place des moyens d’analyser le contenu détaillé d’un paquet réseau de façon à en tirer des statistiques, a filtrer ceux-ci ou à détecter des intrusions, du spam ou tout autre contenu prédéfini". 

Il y a quelques jours le premier ministre avait annoncer souhaiter "inclure les technologies de surveillance et de contrôle de l’internet dans la liste des biens à double-usage dont l’exportation est soumise à autorisation."

Isabelle Attard estime quant à elle que "ces technologies pouvant servir à censurer ou à mettre sous surveillance des citoyens, hors de toute procédure judiciaire, il serait particulièrement dangereux pour notre démocratie que des opérateurs privés les utilisent sur les réseaux français. La liberté et la sécurité des communications privées est un fondement de notre République. Il est évident que cette liberté fondamentale doit être respectée en ce qui concerne les communications électroniques privées." 

 

Source : PC Inpact