Free – Neuf Cegetel : le comparatif de deux analystes

L’entrée prochaine en bourse de 9 Cégétel engendre indéniablement la comparaison avec Free. Les échos publient aujourd’hui deux analyses de spécialistes du secteur financier qui proposent un comparatif entre les 2 principaux rivaux de France Télécom. Extraits :

Alexandre Iatrides, analyste financier chez Richelieu Finance :

Pouvez-vous comparer les deux placements, Neuf Cegetel et Iliad ?

Neuf Cegetel apparaît comme un placement moins risqué que celui de son concurrent Free, notamment parce que le chiffre d’affaires du groupe est plus équilibré entre trois activités (résidentiel / " whole sale " / entreprise), mais aussi parce qu’il possède son propre réseau de fibre optique depuis une dizaine d’années. Neuf Cegetel a également une activité entreprise intéressante. En résumé, ils ont une offre plus cohérente et une base de clients plus importante que Free.

La notoriété de Free peut-elle désavantager Neuf ?

Neuf Cegetel a encore un léger déficit d’image par rapport à Free, mais celui-ci se réduit. La société n’est venue sur le marché résidentiel que très récemment (en 2004), mais avec le rachat d’AOL elle a désormais la même part de marché que Free : elle s’est développée en consolidant le marché, c’est un avantage puisqu’aujourd’hui elle a atteint une taille critique. Maintenant, la bataille se situe davantage sur le terrain du marketing. Or, l’investissement marketing est beaucoup plus important chez Neuf Cegetel que chez Free, qui profite avant tout du bouche à oreille.

Matteo Novelli, gérant du fonds CFD Star Innovation :

Free a annoncé un investissement de un milliard d’euros dans la fibre optique. Comment voyez-vous Neuf Cegetel développer son réseau ?

La rentabilité de l’investissement de la fibre optique vers le résident n’est pas encore claire. Iliad l’a annoncé avant tous les autres opérateurs, mais Neuf Cegetel devra lui aussi réaliser cet investissement. Or, aujourd’hui la société s’avère moins précise qu’Iliad sur le montant et le calendrier.

Neuf Cegetel possède un avantage, sa taille, puisque la société est un peu plus grosse qu’Iliad et génère aujourd’hui une trésorerie disponible plus importante. Je la juge par conséquent en mesure de réaliser cet investissement progressivement. Mais je suis convaincu que l’économie réalisée par rapport à Iliad sera davantage de l’ordre de 20% que de 50%, comme l’estiment certains analystes.

Lire la totalité de l’article des Echos