Publication des résultats : Free répond aux critiques et à ses concurrents

Publication des résultats : Free répond aux critiques et à ses concurrents
Après le chiffre d’affaires le 28 février dernier, Iliad a publié ce matin ses résultats. Malgré la baisse, le groupe est au dessus du consensus avec un résultat net 187 millions d’euros contre 167,5 attendu et contre 252 millions d’euros en 2011, soit un répli de 26%.
 
Iliad explique que l’année 2012 a été marquée par la transformation du Groupe d’un opérateur fixe en un opérateur intégré (fixe et mobile), grâce au lancement des offres mobiles. Cette transformation s’est accompagnée d’une très forte croissance dont les principaux éléments marquants sur la période sont :
 
– Le succès commercial du lancement des offres mobiles : En moins d’un an, le Groupe a recruté plus de 5,2 millions d’abonnés, soit près de 8% de parts de marché et a généré plus de 840 millions d’euros de chiffres d’affaires sur ses activités mobiles. 
 
-La poursuite du cercle vertueux de la croissance rentable de l’activité fixe. Conformément aux objectifs du Groupe, l’année 2012 a été marquée par la ré-accélération de la croissance des activités historiques (taux de croissance de 9,4% en 2012 contre 4,1% en 2011). Par ailleurs, le Groupe améliore sa rentabilité en poursuivant ses efforts de dégroupage et d’optimisation de sa base de coûts fixes. Ainsi, au 31 décembre 2012, le Groupe affiche une marge d’Ebitda de 41,7% sur ses activités fixes.
 
Free a également profité de cette publication pour répondre aux critiques sur l’emploi, ou l’investissement, qu’elles viennent de ses concurrents ou d’Arnaud Montebourg. Le groupe annonce ainsi :
 
• Un effort d’investissement le plus élevé du secteur : 30% du chiffre d’affaires investi en 2012, soit près de 950 millions d’euros d’investissements
 
• Plus de 1 000 emplois créés en France en 2012, et près de 2 500 emplois créés depuis le lancement du projet mobile
 
• Un dividende limité à 21 millions d’euros (contre près de 4 milliards d’euros pour nos trois concurrents) afin de maximiser les ressources financières nécessaires au développement du Groupe