Atteinte à la neutralité : SFR s’explique.

On vous en parlait ce week-end, SFR s’est fait épinglé en flagrant délit d’atteinte à la neutralité du réseau, en modifiant le code de certaines pages internet, afin de restreindre l’utilisation de son réseau 3G.
Devant l’ampleur de la polémique, SFR réagit pour minimiser l’impact de cette affaire. Le directeur de l’information du groupe SFR, Nicolas Chatin, s’est dit "étonné des proportions que cela prend". Ces modifications sont réalisées via "des optimiseurs en 3G pour un affichage plus rapide."
 
Pour lui, n’y a pas de sujet au niveau de la Neutralité du Net : "On refait le débat d’il y a cinq ans : si je regarde le contenu à l’intérieur, que je filtre ou que je ne distribue pas, c’est une atteinte à la neutralité. Mais nous ne filtrons pas et nous ne le ferons pas."
 
Des propos relayés par Pierre-Alain Allemand, directeur général des réseaux et des système d’information de SFR, interrogé par Zdnet, explique le principe technique mis en place par SFR, sujet du litige : "Quand l’internaute veut appeler une image depuis un smartphone connecté en 3G par exemple, cela appelle une copie plus légère. Cela permet aux connexions 2G et 3G d’afficher des pages HTML qui ne sont pas forcément bien construites et pensées pour le réseau mobile."
 
Pour Pierre-Alain Allemand, il n’y a pas d’atteinte à la neutralité du net, ni de dégradation des images affichées sur les Smartphones.
 
Interrogée également, l’ ARCEP ne s’est pas encore prononcée sur la question.
 
Source : Zdnet