2/3 des internautes ont utilisé la télévision de rattrappage (TVR) en 2012

2/3 des internautes ont utilisé la télévision de rattrappage (TVR) en 2012

La télévision de rattrapage poursuit sa progression. Le Centre National du Cinéma vient de publier le bilan 2012 de la consommation de TVR.

Au cours de l’année, 67,2 % des internautes ont regardé des programmes en télévision de rattrapage en 2012, soit 7 points de plus qu’en 2011 (60.5%).

Des habitudes qui sont prises par 41,9 % des utilisateurs qui l’utilisent au moins une fois par semaine (37,5% en 2011).

Des habitudes surtout prises par les 15-24 ans et 50 ans et plus. Les heures de grand visionnage correspondent aux horaires de prime-time (20h-00h) avec taux de pénétration de 49% d’utilisateurs.

 

Une progression à mettre ne perspective avec le développement des offres de TVR. Le CNC comptabilise 13 200 heures de programmes par mois mis à disposition du public par des chaines nationales gratuites.

Sur la Freebox c’est 47 chaînes gratuites ou payantes qui sont disponible en télévision de rattrapage. Un succès qui a pu surprendre les opérateurs, victimes de surcharge aux heures de pointes ( 25,3% d’augmentation en un an) . Tous les opérateurs y compris Bouygues ont déployés leur offre et amorcé une course à la chaine en "replay".

 

L’ordinateur reste le mode de visionnage favoris (65,9% d’utilisateurs), mais sa part baisse au profit de la télévision (54,8% d’utilisateurs). La TVR sur mobile est en progression même si le taux de pénétration reste anecdotique (8.7%).

Un essor conséquent pour la télévision de rattrapage qui soulève les questions des financements du réseau, de la disponibilité des programmes, ou encore de la prise en compte de la TVR dans les statistiques de la médiamétrie… 

Source : 01Net