M. Lombardini : “On ne pensait pas que le marché se développerait autant sur la SIM only”,

M. Lombardini : “On ne pensait pas que le marché se développerait autant sur la SIM only”,
 
 
Si les activités fixes ont contribué à la forte augmentation du chiffre d’affaires du groupe (48,5% sur an), l’activité mobile représente déjà près d’un quart du chiffre d’affaires d’Iliad. Une performance dont s’est félicité Maxime Lombardini "Dans une Europe des télécoms qui, à quelques très rares exceptions près, est en déclin, nous faisons presque 50% de croissance du chiffre d’affaires sur l’année, et même 63% sur le seul quatrième trimestre, cela nous permet d’être assez satisfaits". "Il y a la reprise d’une croissance assez forte sur le fixe. Nous avons gagné plus de 500.000 abonnés en un an sur un marché mature, c’est une belle performance »
 
Les opérateurs historiques ne vont pas si mal que ça selon Maxime Lombardini
 
Le directeur général d’Iliad a également commenté les chiffres publiés récemment par Orange, SFR et Bouygues Télécom. "Quand on regarde les parcs d’abonnés, on s’aperçoit que les trois opérateurs historiques ont terminé l’année avec à peu près autant d’abonnés qu’ils l’avaient commencée", souligne-t-il. "Et même si les rentabilités se dégradent un peu, il reste des sommes considérables, en tout cas permettant de financer les investissements, et les dividendes annoncés par les trois groupes sont encore à des niveaux très élevés", a ajouté M. Lombardini.
 
Source : TV5/AFP